Vous ne serez pas surpris d’apprendre que le carburant pour fusée est dangereux. Instable, il peut exploser à tout moment si on ne le manipule pas avec délicatesse. La solution pour éviter de tout faire péter ? Un robot japonais qui vomit littéralement du carburant pour fusée.

VOIR AUSSI : "DF2", la rarissime galaxie dépourvue de matière noire qui prend de court les scientifiques

Conçu par la JAXA, l’agence spatiale japonaise, cette machine fonctionne comme nos intestins. En reproduisant un mouvement péristaltique, le même qui permet aux vers de terre de ramper, le robot mélange délicatement les deux éléments chimiques nécessaires à la fabrication propergol, le carburant pour fusée.

La JAXA assure avoir essayé le carburant issu de son robot sur plusieurs fusées. Elle espère ainsi réduire les risques liés à la production de ce carburant très exigeant.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.