Au Japon, les chapitres de mangas sont diffusés dans des magazines de prépublication. Ces titres de presse, hebdomadaires ou mensuels, imposent aux mangakas un rythme de travail dangereux pour leur santé. Eiichirō Oda, l'auteur du manga "One Piece", a expliqué qu'il ne dormait que 3 heures par nuit afin de respecter les délais de publication. Résultat, il a été hospitalisé à plusieurs reprises pour surmenage. Et plusieurs de ses confrères ont vécu la même chose. 

VOIR AUSSI : Le designer Dan Chen veut que les robots nous suivent partout, même jusque dans la mort

Tony Valente est un mangaka français. Son œuvre "Radiant" va être adaptée au Japon par la chaîne NHK. Même s'il ne suit pas le même rythme que les auteurs japonais, Tony se consacre à son travail 7 jours sur 7. "Je commence à bosser vers 6 h et je travaille jusqu'en fin de journée, vers 17 h et 18 h", explique-t-il à Mashable FR. En France, certains magazines ont tenté de reproduire le système japonais, sans succès et ce pour un bien simple raison. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.