Air-Ink transforme la pollution de l'air en art. Conçu par les Indiens de Graviky Labs, ce dispositif piège les gaz émis par les pots d'échappement pour les transformer en un liquide noir non-toxique qui sert d'encre ou de peinture. La start-up souhaite étendre cette technique aux rejets industriels.