Ces puces électroniques reproduisent la façon dont fonctionnent les organes humains. La technologie a été conçue par le Wyss Institute de l'Université de Harvard, où divers organes humains ont été miniaturisés en puces. Elles sont utilisées pour remplacer les animaux dans le dépistage des drogues et accélérer le processus de création de nouveaux médicaments.