Le mardi 17 janvier au matin, une cinquantaine de migrants ont forcé l'entrée du camp de La Chapelle. Le personnel d'Emmaüs, gestionnaire du camp, et les forces de l'ordre ont été débordés. En réponse à la vague de froid qui frappe la France, l'ONG va lancer des "tests d'accueil de nuit".