Sur les toits de la gare de Guwahati, en Inde, des panneaux photovoltaïques d'une puissance de 700 kilowatt ont été installés. C'est assez d'électricité pour subvenir aux besoins du site entier.

En Inde, le plus grand poste de dépense en électricité et diesel du pays est occupé par le réseau ferroviaire. Afin de faire baisser la facture, l'entreprise nationale a choisi de faire quelques efforts en matière d'énergie renouvelable.

VOIR AUSSI : Unis contre les barrages : la lutte des Bosniens pour que la péninsule balkanique reste sauvage

Cette transition énergétique commence à payer puisque l'État qui aime à se décrire comme "la plus grande démocratie au monde" peut désormais se vanter de posséder une gare tournant entièrement à l'énergie solaire. À Guwahati, la plus grande ville d'Assam, dans le nord du pays, une station par laquelle transitent 20 000 passagers tous les jours a été dotée de panneaux photovoltaïques sur tous ses toits. Avec sa puissance de 700 kilowatt, cette gare est donc entièrement autonome, s'est félicité le Northeast Frontier Railway dans un communiqué.

Cette annonce fait suite au déploiement, en juillet 2017, de trains-couchettes fonctionnant également grâce au photovoltaïque. Le recours à l'énergie renouvelable permet depuis d'économiser l'équivalent de 21 000 litres de diesel par train et par an.

Ailleurs dans le pays, d'autres gares situées dans de plus petites villes – telles que Mangaluru, Thiruvananthapuram ou encore Jaipur – fonctionnent partiellement grâce aux énergies solaire et éolienne. L'Inde figure au premier rang mondial pour le potentiel solaire (suivie par les États-Unis, grâce à la Californie) selon une étude du cabinet McKinsey, ce qui le met en bonne place pour devenir un géant du photovoltaïque.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.