En matière de vie privée, Facebook ne traite pas ses employés sur le même plan que ses millions d'utilisateurs.

Promis, c'est uniquement pour de bonnes raisons. Le Wall Street Journal a révélé ce 3 mai qu'une petite équipe d'employés s'occupant de la sécurité du réseau social et de ses utilisateurs peuvent "voir des informations que les utilisateurs considèrent généralement comme étant privées, comme des photos et des posts partagés uniquement avec des amis, ou des messages non-chiffrés". Forcément plusieurs ont essayé d'en profiter au fil des ans, et se sont fait virer, rapporte le site américain.

VOIR AUSSI : Un artiste a imprimé les conditions d'utilisation de Facebook, Twitter et Instagram pour en faire une œuvre d'art

Selon Facebook, ces rares employés ne peuvent avoir accès à notre compte à notre insu que pour "diagnostiquer des erreurs techniques, tester de nouvelles fonctionnalités ou enquêter sur un potentiel comportement criminel en réponse à une demande judiciaire". Et bien sûr, on ne saura jamais qu'ils sont passés par là. Sauf... si vous travaillez pour Facebook.

L'alerte Sauron

"Dès qu'un employé de Facebook accède au profil personnel d'un ou d'une collègue, il ou elle reçoit une notification généralement qualifiée au sein de l'entreprise d''alerte Sauron'", explique le Wall Street Journal, en référence à l'œil qui voit tout dans "Le Seigneur des Anneaux". Elle a changé de nom en 2015, et s'appelle aujourd'hui plus sobrement "Security Watchdog", rapporte Gizmodo.

Ce deux poids, deux mesures peut sembler très injuste (pourquoi seuls les employés de Facebook sont notifiés de ces "visites" ?), mais selon Facebook, c'est pour le bien de ses utilisateurs que tout le monde n'y a pas accès.

"Avant de penser à déployer cette fonctionnalité à tout le monde, il faut prendre en considération un certain nombre de facteurs, comme par exemple comment éviter d'avertir de mauvais acteurs, ou gêner ce sur quoi nous travaillons lorsque nous tentons d'empêcher des drames de se produire dans certains cas, ou gérer d'autres situations sensibles."

Reste également à savoir si l'on a vraiment envie d'être alerté par une notification on ne peut plus creepy quand un employé de Facebook vient faire un tour sur notre profil.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.