Il faudra encore attendre un an pour voir arriver l'Atari VCS dans nos salons. Mais les précommandes ouvrent très bientôt.

Une nouvelle pièce dans la machine à hype du rétro-gaming. Depuis environ un an, Atari, l’un des pionniers du jeu vidéo, nous faisait saliver avec sa VCS, une machine qui se veut à la fois rétro-compatible et tournée vers le futur. On en sais désormais un peu plus.

VOIR AUSSI : À la Bibliothèque nationale de France, les jeux vidéo sont archivés pour l'éternité

D’abord, l'Atari VCS ne sera pas une console rétro au sens strict du terme. Conçue aux États-Unis, elle embarquera une carte graphique Radeon AMD et pourra faire tourner des jeux en 4K et 60 images par seconde. Elle pourra être connectée en Wi-Fi, en Bluetouth, et sera équipée d’options de stockages extensibles et d’un port USB.

Autant dire qu’Atari a l’ambition d’offrir une expérience de divertissement complète avec "une vaste gamme de jeux, de médias et d’options de contenu en streaming", affirme l’entreprise. Mais Atari ne renie pas pour autant son histoire et son image et proposera, à l’achat de la console, un catalogue de 100 jeux intégrés dans la console, comme "Asteroids", "Centipede", "Breakout" ou "Gravitar".

atari-vc2s-family.jpg
Atari

Nous n’en savons pas plus sur les titres qui sortiront par la suite sur la console, mais plusieurs médias parlent d’un environnement proche de Steam, fonctionnant comme un PC sous Linux, avec l’idée d’inciter les joueurs à développer et diffuser des jeux.

L’Atari VCS sera disponible à la précommande dès le 30 mai sur Indiegogo à partir de 199 dollars (environ 165 euros) pour les acheteurs ayant fait l’effort de s’inscrire sur le site AtariVCS.com. Elle sera disponible en deux versions : une édition "Collector" avec une façade en bois rétro, et une version "Onyx" en noir.

Date des livraisons des premières consoles : printemps 2019.

L’Atari-mayonnaise va-t-elle prendre ?  

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.