Avec des tarifs un peu plus doux que ceux de l'iPhone X et des Galaxy S9 et S9+, les P20 et P20 Pro, nouveaux fers de lance de Huawei, ont été présentés ce mardi. Le second atomise les performances de la concurrence en matière de photographie.

Alors le Huawei P20 Lite vient d’arriver dans les boutiques de France et de Navarre, les Huawei P20 et P20 Pro, nouveaux haut de gamme de la marque chinoise en pleine ascension en France, ont été officiellement présentés ce mardi lors d’un événement organisé au Grand Palais, à Paris. Il y a quelques jours, nous avions pu les manipuler en avant-première à Londres, en nous concentrant sur le P20 Pro.

VOIR AUSSI : Fans d’Apple et Samsung, le Mate 10 Pro de Huawei a des chances d’être votre prochain smartphone

En guise de préambule, on peut déjà vous dire que ce sont là de biens jolis smartphones, qui devraient trouver facilement leur place sur le marché. D’aspect très proche de l’iPhone X, avec leur écran bord à bord et leur encoche destinée à accueillir les capteurs en façade, ces nouveaux fleurons de la gamme P – centrée sur la photographie – sont d’abord très réussis esthétiquement. Huawei nous a expliqué s’être également inspiré pour leur design des petits appareils photo Leica – fabricant allemand dont la réputation n’est plus à refaire, et qui fournit une nouvelle fois Hawuei en ce qui concerne les objectifs de ces P20 et P20 Pro. Tenus à l’horizontale, la référence est bien marquée.

Leur corps en aluminium est décliné dans quatre teintes différentes : "Black", "Midnight Blue", "Pinkgold" et "Twilight", une teinte digne de "Mon Petit Poney". Agréables à manipuler, il sera toutefois difficile de ne pas les couvrir de traces de doigts en un rien de temps. Ils sont également un poil légers à mon goût, du moins pour des photophones, qui nécessitent à mon sens plus d’équilibre en main.

huawei-p20-prix.jpg
Raymond Wong/Mashable

Contrairement au smartphone d’Apple, ils disposent d’un capteur d’empreinte à l’avant. Le P20, lui, est doté d’un écran LCD 5,8 pouces (2 160 x 1 080 pixels) au ratio 18,7:9. L’écran du P20 Pro, lui, est OLED et légèrement plus grand, avec une diagonale de 6,1 pouces (2 240 x 1 080) et un ratio 19:9, ce qui en fait un appareil un peu plus allongé qu'à l'ordinaire. Si contrastes et luminosité sont bien au rendez-vous, on aurait tendance à regretter une certaine agressivité des couleurs, mais tout ceci peut être corrigé manuellement.

Coté performances, le P20 embarque le fameux processeur maison Kirin 970, 4 Go de RAM et 128 Go de stockage, non-extensible par microSD. Il est alimenté par une batterie de 3 400 mAh compatible charge rapide. Le P20 Pro intègre lui aussi un SoC Kirin 970, mais dispose de 6 Go de RAM et de 128 Go de stockage. Sa batterie se veut également plus volumineuse, avec 4 000 mAh.

huawei P20 tranche.jpg
Raymond Wong/Mashable

Tous deux sont livrés avec Android 8.1 Oreo ainsi que la surcouche Emotion UI 8.1. Mais soyons honnêtes, Huawei a tendance à pousser la ressemblance avec iOS à son paroxysme avec ces nouveaux modèles P. Avec l'encoche désormais présente, autour de laquelle s'articulent beaucoup (trop ?) de petites icones, l'influence Apple se fait plus que jamais ressentir. Le P20 Pro, de son côté, propose un déverrouillage par reconnaissance faciale. Reste à voir si celle-ci est plus efficace que celle d'Apple, qui, d'après mon expérience, a tendance à pêcher régulièrement. Et c'est d'ailleurs pour cela que j'apprécie le fait que Huawei ait fait le choix de conserver un lecteur d'empreinte au dos.

Pas moins de trois capteurs photo... dont un de 40 mégapixels

Sans surprise, ce sont bien les capacités photographiques de ce P20 Pro qui ont retenu toute notre attention. Il faut dire que sur le papier, celles-ci ont de quoi impressionner : ce n’est pas un double mais bien un triple capteur qui équipe ce nouveau modèle, comme l’avaient laissé entendre les rumeurs. "Le P20 Pro est plus intelligent et plus professionnel que le Huawei Mate 10", nous assure un représentant français de Huawei. "Avec lui, la photographie mobile est encore poussée à un autre niveau, c’est-à-dire celui qui nous permet de capturer l’image parfaite à chaque fois."

Le P20 Pro est capable de reconnaître jusqu’à 19 types de scènes différentes

D’après les tests rapides que nous avons pu effectuer sur place, on n’irait tout de même pas jusqu’à parler d’image toujours parfaite, mais il faut avouer que les résultats sont très, très impressionants. On le doit en partie au NPU, un processeur spécialement dédié à la partie IA du téléphone, celui-ci étant capable de reconnaître les différentes scènes et types de photo (à partir d’une base de données de plus de 100 millions de photos) et donc d’appliquer les meilleurs réglages. Portrait, fleurs, paysage, nourriture, chien ou même chat (oui, il fait la différence entre les deux)... Le P20 Pro est capable de reconnaître jusqu’à 19 types de scènes différentes et d’adapter son ouverture, sa vitesse d’obturation et son temps de pause en fonction.

img_5607.jpg

Mais le nerf de la guerre, ce sont bien les trois capteurs de ce P20 Pro, là où la concurrence en est encore aux doubles capteurs. Sont donc combinés un capteur principal de couleurs RGB de 40 mégapixels à l'ouverture f/1.8, qui dispose de la technologie Light Fusion pour "fusionner 4 pixels en un" et ainsi obtenir 4 fois plus de lumière ; un capteur monochrome de 20 mégapixels à l'ouverture f/1.6 ; un téléobjectif de 8 mégapixels x3 à l'ouverture f/2.4, dont la qualité du zoom m'a semblé très convaincante.

Grâce à ces trois capteurs et à l'IA, l'appareil est capable d'une ouverture progressive de f/1.6 à f/2.4 et d'atteindre un zoom x5. À noter aussi qu'il est aussi le tout premier smartphone à être doté d'un capteur de colorimétrie à l’avant comme à l’arrière. 

Le mode portrait s’améliore, notamment avec la simulation d’un éclairage studio, très similaire, pour ne pas dire totalement identique, à celui d'Apple. Huawei a aussi beaucoup travaillé sur la prise de vue basse lumière. D'ailleurs, en pause longue pour une scène de nuit (jusqu'à 8 secondes), le constructeur nous promet carrément de pouvoir nous passer de trépied. Bien sûr, ceci reste à vérifier. Enfin, comme sur le Mate 10 Pro, les photos noir et blanc – du vrai noir et blanc, pas simulé logiciellement – ont un piqué et des contrastes bluffants. Merci Leica !

img_5608.jpg

À l’avant, Huawei a aussi sorti l'artillerie lourde pour les selfies, avec un capteur de 24 mégapixels à l'ouverture f/2.0. L'option grand-angle, histoire d'avoir le plus de monde dans le cadre en cas de selfie de groupe, est aussi au rendez-vous.

img_5614_1.jpg

De l’intelligence artificielle pour muscler le tout

"Les gens se fichent de la science qui se cache derrière la photographie professionnelle. Ils veulent juste obtenir la meilleure photo possible, sans se poser de question", poursuit-on chez Huawei. C’est peut-être un peu réducteur, mais pas totalement faux, en tout cas en ce qui concerne la photo sur smartphone.

Pour le P20 Pro, il faudra compter 899 euros et patienter jusqu'au 6 avril

C’est pourquoi le constructeur a fait de l’intelligence artificielle la clé de voute de ses plus récents téléphones. Sur les P20 et P20, comme on l'expliquait précédemment, l’IA va intervenir à plusieurs niveaux et ainsi décider instantanément des réglages les plus mieux à la situation. Elle redressera aussi d’elle-même un cadre penché et fera en un rien de temps la balance des blancs.

En conclusion, ce Huawei P20 Pro nous a clairement mis l'eau à la bouche, avec ses photos au-dessus de tout ce que l'on a pu voir pour l'intant sur un smartphone, du moins lors de ce premier aperçu. Je tiens toutefois à préciser que je n'ai pu m'amuser avec que 30 minutes, dans une pièce close, et qu'il m'a été impossible de rappatrier les clichés que j'ai pu faire afin de les observer plus en détails (d'où les photos de l'écran lui-même, prises avec un iPhone X). 

Le P20, déjà disponible, est en vente au prix de 649 euros. Pour le P20 Pro, il faudra compter 899 euros et patienter jusqu'au 6 avril. Pour rappel, le Huawei P20 Lite, lui, démarre au prix de 369 euros. Il s’agit du modèle le moins cher de la gamme. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.