Pas d’écran ni de caméra pour les lunettes en AR de Bose. La marque mise sur ce qu’elle sait faire de mieux, le son, pour augmenter la réalité des utilisateurs.

Bose, le spécialiste américain des enceintes, développe des lunettes de soleil en réalité augmentée. Mais contrairement aux ratés des Google Glass et autres lunettes intelligentes qui n’ont jamais réussi à s’imposer sur le marché des objets connectés, les lunettes en AR de Bose n’ont pas d’écran ni de caméra. À la place, elles utilisent le son pour fournir à leur utilisateur des informations contextuelles.

VOIR AUSSI : Quand la réalité augmentée redéfinit la notion de propriété

Annoncées au SXSW, les lunettes en AR de Bose ressemblent à n’importe quelle autre paire de lunettes de soleil. Et les prototypes imprimés en 3D que j’ai pu tester ont été spécifiquement imaginés pour ne pas attirer l’attention en public.

https_2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f7311642f899efb6b-e29f-475d-8da3-8172f1fbbd9d.jpg
Les lunettes AR de Bose (en haut) ont presque la même taille que des lunettes de soleil classiques.
RAYMOND WONG/MASHABLE

Même s’il ne s’agissait que de prototypes, j’ai été impressionné par la qualité du produit. Elles sont très légères et ne pèsent pas sur le nez. Tous les composants électroniques, y compris la batterie, sont cachés dans les branches.

Des haut-parleurs directionnels et un son de qualité

Alors, qu’est-ce qu’on peut faire avec ? Eh bien d’abord on peut écouter de la musique sans déranger les gens autour de nous.

La paire de lunettes a deux étroits haut-parleurs directionnels placés au bout des branches pour que le son sorte pile dans vos oreilles sans besoin d’écouteurs. Vous pouvez écouter de la musique, mais les autres ne l’entendent pas – à moins qu’ils viennent vraiment se coller contre les branches de vos lunettes.

Et le son est vraiment super. Je m’attendais à un son moyen vu la taille des haut-parleurs, mais j’ai été franchement surpris par la clarté du signal. Après tout, Bose s’est construit une solide réputation en terme de qualité de son.

https_2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f7311582f23def8be-a5ff-4a62-b4b9-4fe8b5f7a97c.jpg
Les haut-parleurs directionnels sont cachés dans les branches de lunettes de Bose.
RAYMOND WONG/MASHABLE

Des infos audio sur les restaurants qu'on voit

En plus de nous faire écouter de la musique, et c’est là qu’entre en jeu l’AR, les lunettes de soleil Bose savent ce que vous regardez sans utiliser de caméra. Lors d’un petit tour à pied à l’extérieur du SXSW, l’équipe de Bose m’a montré comment obtenir des informations audio rien qu’en regardant un bar et en double-cliquant sur la branche droite ou gauche des lunettes.

Les lunettes fonctionnent en fait grâce à des capteurs de mouvements embarqués qui peuvent détecter précisément dans quelle direction vous regardez et les coordonnées GPS d’un téléphone couplé pour "voir" en face de quoi les lunettes se trouvent.

Avec les bons fournisseurs de contenus, Bose imagine que les utilisateurs pourront regarder un restaurant ou un immeuble et obtenir des avis, des notes et toutes autres informations intéressantes.

https_2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f7311542f369311ef-adb9-43fd-b7da-5e44386a45f2.jpg
KARISSA BELL/MASHABLE

En plus de ça, les lunettes en AR détectent certains mouvements de tête. Par exemple, si un appel arrive sur votre téléphone, vous pouvez hocher de la tête pour décrocher ou faire non de la tête pour refuser l’appel. Pour sélectionner certaines informations dans un carrousel audio, vous pouvez tourner la tête vers la droite ou vers la gauche.

Les lunettes de Bose sont un équipement fiable, mais si l’entreprise veut qu’elles deviennent vraiment à la mode, il faudra collaborer avec des fournisseurs de contenus pour intégrer leur data. Parce que à quoi servirait de bonnes lunettes intelligentes si elles n’ont rien à dire ?

C’est là qu’intervient le nouveau capital-risque de 50 millions de dollars de Bose, qui investit au sein de plusieurs entreprises du secteur pour créer une plateforme aux lunettes en AR de la marque. Aux États-Unis, ASICS Studio, Strava, TripAdvisor ou Yelp ont déjà signé pour travailler avec Bose.

En vente dès l'été 2018

L’objectif n’est pas juste de faire venir ces services sur le produit de Bose, mais aussi d’aider d’autres acteurs à développer leur technologie audio de réalité augmentée sous d’autres formes comme des écouteurs ou des casques.

Pour le moment, on ne connaît pas le prix auquel seront vendues les lunettes AR de Bose mais une version un peu améliorée sera mise en vente en quantité limitée dès cet été.

Lorsqu’on parle de réalité augmentée, on pense souvent aux Google Glass ou même aux applis pour smartphones qui fonctionnent avec l’AR à l’image du carton du jeu "Pokémon Go", mais Bose tente là de montrer que le son est aussi une façon d’augmenter la réalité. À la place d’un écran qui nous affiche des informations devant les yeux, le son pourrait être moins gênant et donc plus pratique dans beaucoup de situations.

– Adapté par Louise Wessbecher. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.