Face à la volatilité du marché des cryptomonnaies, plusieurs banques ont décidé d'en interdire l'achat avec des cartes de crédit.

Acheter des cryptomonnaies avec une carte de crédit : la manœuvre ne devrait bientôt plus être si simple. Ce lundi, le groupe bancaire britannique Lloyds Banking Group a annoncé la prise de nouvelles mesures afin de dissuader sa clientèle de succomber aux sirènes des monnaies virtuelles. Celles-ci concernent les détenteurs de carte de crédit – et non ceux qui possèdent des cartes de débit.

VOIR AUSSI : Comment éviter que des sites utilisent votre ordinateur pour miner des monnaies virtuelles à votre insu

"Nous n'accepterons plus les transactions impliquant des achats de cryptomonnaies", a fait valoir le groupe, interrogé par The Guardian. Particulièrement volatil, le marché des monnaies virtuelles est largement soumis à la spéculation. Ces derniers mois, on a par exemple pu observer l'incroyable hausse mais aussi la terrible chute du cours du bitcoin, dont la valeur est retombée depuis sous la barre des 6 000 dollars. Même Facebook a décidé d'interdire toute publicité faisant référence aux monnaies virtuelles.

Objectif : éviter l'endettement généralisé de la clientèle

Afin d'éviter l'endettement généralisé de leur clientèle, les banques de Lloyds Banking Group ont donc suivi l'exemple des banques américaines comme JPMorgan Chase, Bank of America, Capital One, Discover et CitiGroup, qui ont annoncé ces derniers jours décliner toute transaction de monnaies virtuelles nouée avec une carte de crédit. Il est à parier que d'autres établissement bancaires leur emboîtent le pas.

"Nous reverrons notre politique au fur et à mesure des évolutions du marché", a fait savoir Jennifer Bombardier, porte-parole de CitiGroup. C'est aussi ce que JP Morgan Chase a annoncé. "Si l'achat de cryptomonnaie se trouve ainsi compliqué, il sera intéressant d'observer comment le marché réagira", commente très justement The Next Web.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.