Certaines plateformes utilisent le processeur de votre ordinateur pour se faire de l'argent sur votre dos. Voici comment éviter le cryptojacking, le minage de monnaies virtuelles sans votre consentement.

En visitant certains sites, en utilisant leurs services supposément gratuits ou en tombant sur une publicité YouTube comme le révèle cet article de Ars Technica, vous vous êtes peut-être déjà retrouvés à miner de la cryptomonnaie pour le compte d'autres entreprises. Cette pratique orchestrée dans votre dos est le dernier moyen trouvé par certaines plateformes pour utiliser votre ordinateur sans votre consentement. C'est ce que l'on appelle du cryptojacking.

VOIR AUSSI : Des pirates nord-coréens "minent" via des ordinateurs de Corée du Sud

À la manière du fournisseur de Wi-Fi gratuit qui faisait miner les ordinateurs connectés à ce café Starbucks en Argentine, plusieurs sites de streaming vidéo "cryptojackent" leurs internautes. En pratique, l'ordinateur de la victime se trouve ajouté à un pool, par exemple Coinhive, pour produire des monnaies virtuelles le temps de quelques secondes. 

Les estimations du bloqueur de publicité AdGuard font froid dans le dos : 220 des 1 000 sites Web les plus visités au monde font du cryptojacking, cela représente un total de 57 000 dollars par mois, soit environ 46 000 euros. Surtout, ce minage sans consentement peut, en utilisant votre processeur, avoir pour effet de ralentir les activités de votre ordinateur.

– Pour éviter le cryptojacking et ne pas exécuter machinalement les scripts qui utilisent vos ressources processeurs sans vous en avertir, vous pouvez par exemple :

* Installer l'extension dédiée No Coin pour Chrome, Firefox et Opera

* Installer l'extension uMatrix, qui permet de consulter dans un journal tous les scripts bloqués, pour Chrome et Firefox

* Utiliser un bloqueur de pub (par exemple Adblock Plus ou 1Blocker)

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.