Un célèbre analyste avance qu'Apple pourrait stopper la production des iPhone X dès cet été. Ventes timides ? Prix trop élevé ? Peut-être, mais Apple a sûrement bien plus à gagner en l'arrêtant.

La rumeur a commencé à enfler dès vendredi : l’iPhone X, le précieux smartphone anniversaire d’Apple, disparaîtrait dès la rentrée 2018, d’après l’analyste de KGI Securities Ming-chi Kuo, généralement très bien informé au sujet de la firme. Il ne s’agirait que de la seconde fois qu'Apple stoppe la production d'un modèle à peine un an après sa sortie. La première remonte à 2014, avec l’iPhone 5C.

VOIR AUSSI : On vous dit tout sur l'iPhone X, le spectaculaire smartphone anniversaire d'Apple

Tiens, tiens… Serait-ce donc un aveu d’échec ? Le juste retour de bâton pour avoir été cette fois beaucoup trop loin s’agissant du prix de l’appareil ? Dans un premier rapport, Ming-chi Kuo a en effet avancé que les mauvais chiffres de vente de l’iPhone X en Chine, sans doute liés au tarif trop élevé du téléphone (et peut-être à une certaine aversion pour son "enchoche", située en haut de l’écran), pouvaient expliquer une telle décision de la part d’Apple. Un peu plus tard, l’expert a toutefois complété ses propos : selon lui, Apple chercherait surtout à éviter tout risque de cannibalisation entre ses modèles, qui devraient encore se multiplier en septembre prochain.

Une telle décision rentre forcément dans une stratégie établie de longue date

Tâchons de ne pas voir les choses par le petit bout de la lorgnette : si Apple stoppe bel et bien la production de l’iPhone X dès cet automne, c’est bien parce qu’une telle décision rentre dans une stratégie établie de longue date. En septembre prochain, toujours d’après Ming-chi Kuo, Apple pourrait présenter non pas un mais trois successeurs à l’iPhone X, dont deux modèles "premium" – un 5,5 pouces et plus de 6,5 pouces, à un prix de départ similaire à celui de l'iPhone anniversaire (999 dollars aux États-Unis, et 1 159 euros en France) –, et un iPhone de 6,1 pouces, au tarif plus proche de celui de l'iPhone 8 Plus (799 dollars, 809 euros).

Sans doute voyez-vous déjà le problème : où se placerait alors l’iPhone X sur la grille tarifaire s’il venait à être prolongé ? En admettant qu’Apple baisse son prix, il ferait du tort au modèle 6,1 pouces. Si en revanche, il se voyait maintenu, les deux autres modèles pourraient en pâtir à leur tour.

Pourquoi cet abandon ?

Une question se pose alors : pourquoi la firme à la pomme créerait-elle donc un iPhone de 6,1 pouces à 800 euros si elle doit pour cela sacrifier son itération grand luxe ? On peut y voir deux raisons différentes. La première, et sans doute la plus décisive : parce que l’iPhone X est cher à produire. Les écrans OLED restent aujourd’hui plus coûteux que le LCD, et Apple aurait de bonnes raisons d’équiper ce nouvel iPhone entrée de gamme avec du LCD. De même, la plupart des composants onéreux de l’iPhone X ne devraient pas connaître de baisse de tarif dans les mois à venir. Deux iPhone vendus au même prix, dont l’un moins cher à la fabrication : le calcul est simple pour Apple.

La seconde raison est une bonne excuse pour la première : puisque cet iPhone marque les dix ans de la gamme, et qu’il se distingue en de nombreux aspects de tous les autres modèles, il n’y a alors aucun problème à en faire un objet dont la production aura été limitée dans le temps, et donc collector. Si vous hésitiez encore à acheter un iPhone X, gardez en tête qu'il sera peut-être introuvable d'ici quelques mois. À vous de voir si cela suffit à justifier une telle somme. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.