L'innovation technologique, qui n'est pas encore prête à être commercialisée, utilise le graphène, considéré par beaucoup comme le matériau du futur.

Et si votre la batterie de notre smartphone pouvait se charger entièrement en moins de 15 minutes ? Ce doux rêve pourrait bientôt devenir une réalité d’après Samsung, qui vient de présenter un projet de batterie au graphène.

VOIR AUSSI : Quand un nouveau téléphone sort, votre ancien modèle ralentit : coïncidence ?

Dans un communiqué de presse, Samsung explique avoir développé un nouveau type de matériau, plus efficace et rapide que les batteries traditionnelles composées de lithium. Le géant de l’électronique explique que ce matériau, appelé “boule de graphène”, pourrait permettre à une batterie de se recharger jusqu’à cinq fois plus rapidement qu'une batterie au lithium.

Un téléphone portable qui met une heure à se charger, pourrait donc, théoriquement, mettre moins de 15 minutes à faire la même chose grâce à cette nouvelle technologie. Encore mieux, ces petites boules pourrait permettre aux batteries de contenir jusqu’à 45 % de capacité supplémentaire, pour la même taille que celles se trouvant dans nos smartphones.

https_2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f6625182f5bc36963-f07e-420f-bbde-b49744f9354f.jpg
Les "boules de graphène" vues de très près.
Samsung

Samsung est loin d’être la seule entreprise à s’intéresser aux propriétés du graphène, un dérivé du graphite, produit grâce à du carbone. Les possibilités de ce que l'on appelle parfois le “matériau merveilleux”, seraient quasi infinies. Outre les batteries, il pourrait aussi aider à rendre nos panneaux solaires indestructibles ou servir à la création de smartphones pliables.

Mais la technologie développée par Samsung pourrait également être utile pour l'industrie de la voiture électrique. "Nous avons été capables d’augmenter considérablement les capacités de chargement des batteries au lithium, alors que le marché pour les appareils mobiles et les véhicules électriques grossit très rapidement", explique Son In-Hyuk, l’un des chercheurs, dans un communiqué.

Samsung n’a pour l’instant communiqué aucune date de sortie pour ces nouvelles batteries, mais a déposé plusieurs brevets et publié ses travaux de recherche dans la revue scientifique Nature. L'entreprise sud-coréenne promet que sa technologie sera "bon marché et facile à produire". On espère la voir arriver un jour dans nos poches.

– Adapté par Fabien Jannic-Cherbonnel. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.