Il avait prévu de décoller à bord de sa fusée artisanale samedi 25 novembre. Finalement, le cosmonaute du dimanche a annulé son expédition, mais prévoit de réessayer bientôt.

Des problèmes mécaniques. Mais aussi les autorités américaines, qui n'ont pas donné leur aval à Mad Hughes. Pour ces deux raisons, l'Américain de 61 ans a choisi de ne pas s'envoler à bord de sa fusée, samedi 25 novembre à 14 h (heure locale), comme il avait pourtant prévu de le faire afin de démontrer que la Terre est plate. Une vérité dont "les francs-maçons de la NASA" ne veulent pas, selon l'homme "qui ne croit pas en la science".

VOIR AUSSI : "Mad Mike", l'Américain qui va s'envoler dans sa fusée artisanale pour prouver que la Terre est plate

L'ancien chauffeur de limousine qui vit en Californie avait déjà tenté un décollage en 2014, mais sa fusée s'était élevée à une centaine de mètres du sol avant d'exploser en plein vol. Mike Hughes était parvenu à s'échapper en parachute.

La construction de sa nouvelle fusée, assemblée dans un garage, peut se targuer cette fois d'être plus puissante, jure-t-il. Et cela, grâce aux 20 000 dollars investis dans sa fabrication. Une somme que le sexagénaire avait réussi à réunir à la faveur de la communauté platiste, ces citoyens (et internautes très actifs sur la Toile) convaincus que la Terre est un disque. "Mad Mike" avait récemment adhéré à leurs idées, ce qui lui avait valu ce soutien financier massif.

"C'est très décevant", a-t-il commenté à USA Today qui l'interrogeait sur son voyage remis à plus tard. Mais l'homme ne désespère pas : il promet de réessayer la semaine prochaine et compte bien ouvrir un compte YouTube entre temps afin de permettre au public de suivre l'évolution de ce projet.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.