Mark Zuckerberg veut convertir un milliard de personnes à la réalité virtuelle, notamment grâce à la nouvelle application de Facebook, Venues, présentée mercredi.

Le PDG de Facebook veut projeter un milliard de personnes dans la réalité virtuelle. C’est-à-dire 13 % de la population mondiale.

VOIR AUSSI : Après sa vidéo déplacée sur Porto Rico, Mark Zuckerberg se fait l’avocat de "l’empathie par la VR"

Mark Zuckerberg a exprimé cet objectif alors qu’il ouvrait la conférence des développeurs d’Oculus, mercredi 11 octobre. Il a affirmé que la réalité virtuelle pourrait créer de l’emploi pour les personnes vivant dans des aires géographiques où les opportunités économiques sont moindres. Selon lui, la présence virtuelle viendra à remplacer, en théorie, la présence physique dans certains emplois. Une personne pourrait travailler à Paris en vivant, par exemple, en Ariège.

Appelée Venues, elle permettra de "regarder des concerts en live, du sport en live, des premières de films (...) partout dans le monde avec des amis"

Dans son allocution, Mark Zuckerberg a expliqué qu’il allait lancer une nouvelle application dédiée à la réalité virtuelle en 2018. Appelée Venues, celle-ci permettra aux gens de "regarder des concerts en live, du sport en live, des premières de films et de séries, partout dans le monde avec des amis" et d’autres personnes.

On sent qu'avec Facebook Spaces, la première appli de VR sociale lancée par Facebook en avril dernier, Venues aura pour objectif d'entériner l'utilisation de la réalité virtuelle dans les usages des internautes. Les deux applications seront-elles complémentaires ? On n'en sait pas plus pour le moment, mais elles sont déjà au cœur de la stratégie de réalité virtuelle sociale que veut développer Facebook.

Mark Zuckerberg a également annoncé l'arrivée d'un nouveau casque, l'Oculus Go. Celui-ci sera également vendu à partir de 2018, au prix de 199 dollars. Plus léger, plus fin et entièrement autonome (on n'aura pas besoin de smartphone ou de PC pour l'utiliser), l'Oculus Go devrait être le nouveau "bras hardware" de la stratégie de Facebook sur la réalité virtuelle.

Concernant l'ambition d'un milliard d’utilisateurs de casques de réalité virtuelle, Mark Zuckerberg n’a pas fixé d’objectifs en terme de délais. Il faut dire que la réalité virtuelle prend du temps à s’imposer dans les foyers et que la stratégie de communication de Zuckerberg  sur la VR est parfois hasardeuse. Mais si Facebook prend cette direction de manière encore plus affirmée, avec un casque qualitatif et financièrement accessible et plusieurs applis variées et dédiées à la réalité virtuelle, le réseau social pourra aussi faire jouer ses quelques 2 milliards d’utilisateurs et, peut-être, changer la donne.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.