Renault a présenté vendredi son nouveau plan stratégique sur six ans, période au cours de laquelle le groupe prévoit de lancer huit véhicules électriques et douze modèles hybrides.

"Notre offre électrique comptera pour 50 % de nos gammes", d'ici à 2022. Le président du groupe Renault, Carlos Ghosn, a annoncé vendredi 6 octobre que huit véhicules 100 % électriques figureraient parmi ses modèles à l'issue de son nouveau plan stratégique "Drive the future". Douze modèles "électrifiés", c'est-à-dire hybrides (carburant-électricité), seront, par ailleurs, commercialisés à cet horizon.

VOIR AUSSI : Renault-Nissan s’allie à Microsoft pour développer des voitures connectées

L'horizon 2022 est donc l'échéance du nouveau plan stratégique, baptisé "Drive the future" qui concerne les cinq marques (Renault, Dacia, Samsung Motors, Alpine et Lada) d'un groupe présent dans 127 pays.

L'entreprise automobile compte investir 18 milliards d'euros en recherche et développement d'ici à 2022, en capitalisant sur l'alliance avec Nissan et Mitsubishi.

Renault veut accélérer dans les pays émergents

Le groupe au losange veut, par ailleurs, porter ses volumes de ventes à cinq millions d'unités en accélérant dans les pays émergents et en appliquant aux véhicules électriques et hybrides l'approche low cost qui a fait son succès. Le constructeur automobile devrait ainsi faire croître de 44 % ses volumes, par rapport au niveau de 3,5 millions d'unités vendues en 2016.

Cette croissance viendra essentiellement d'autres marchés que l'Europe, où les volumes de Renault devraient rester à peu près stables à 1,8 million d'unités. Au terme de ce plan, la Russie devrait ainsi être devenue le premier marché de Renault, devant la France, tandis que l'international, hors Europe, devrait peser plus de 60 % des ventes (contre 48 % l'an dernier) et 50 % du bénéfice opérationnel (25 % en 2016).

- Avec AFP et Reuters

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.