Murmuré depuis plusieurs semaines, le rachat d'une partie du constructeur taïwanais HTC par Google a été confirmé ce jeudi par les deux intéressés. Montant de la transaction : 1,1 milliard de dollars.

Les spéculations étaient justifiées : ce jeudi, on apprend Google s'est bel et bien offert une partie de la firme taïwannaise HTC. Pour la modique somme de 1,1 milliard de dollars, le géant américain rachète la moitié des équipes en charge de la fabrication et du design mobile, mais également un accord de licence non-exclusif pour la propriété industrielle de HTC. Annoncé par les deux marques respectives, la nouvelle confirme donc les nombreuses rumeurs ayant envahi Internet ces derniers jours. 

VOIR AUSSI : Si HTC annonce son rachat par Google, il faut espérer qu’il ne finisse pas comme Motorola

Cette acquisition n'a rien de surprenant, le début de leur collaboration remontant d'ailleurs à près de 10 ans

Au total, près de 2 000 personnes passent sous la houlette de Google, dont la plupart ont déjà travaillé sur le fameux Pixel, lancé il y a un an par Mountain View. Ce même effectif pourrait également avoir participé à la conception de la prochaine version du smartphone, Pixel 2 (qui sera dévoilé le 4 octobre prochain par Google), bien que celui-ci ait été fabriqué cette fois en partenariat avec LG.

Cette acquisition n'a donc rien de surprenant, le début de la collaboration entre les deux marques remontant d'ailleurs à près de 10 ans : en 2008, HTC a été le premier constructeur à équiper ses smartphones de l'OS mobile de Google, Android. Leur alliance hardware, elle, a débuté en 2010 avec le Nexus One, fabriqué en partie par le taïwanais.

HTC ne cessera pas de produire des mobiles, comme le précise cet article du New York Times, même s'il apparaît désormais clairement que la firme souhaite se concentrer sur les technologies de réalité virtuelle développées au sein de sa division Vive. Peu de bouleversements en perspective donc sur le marché du smartphone.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.