Alors qu'Apple s'apprête à dévoiler au monde entier son dernier-né, l'iPhone 8, chez Mashable on reste sceptiques – et surtout très nostalgiques de l'époque où l'entreprise nous proposait des produits aussi parfaits que l'iPhone 6S.

Apple est sur le point de dévoiler son nouveau smartphone, l'iPhone 8. Youpi ! ... Vous ne devriez pas l'acheter. Car le meilleur iPhone existe déjà : c'est le 6S. Si vous devez investir dans un iPhone, c'est celui-là.

VOIR AUSSI : Apple dévoile le nouvel iPhone 8, plus puissant mais pas vraiment surprenant

Pas uniquement parce que les early adopters sont toujours perdants – laissez-les faire les crash tests d'un nouveau produit – mais aussi parce qu'il faut, aujourd'hui, résister à la tyrannie d'Apple qui veut nous dicter sa loi, faite de faux boutons et de prise jack absente.

La supériorité de l'iPhone 6S

En restant tout à fait objectif, il y a de nombreuses raisons de ne pas investir dans le nouvel iPhone. Quelles que soient ses futures capacités et caractéristiques, le 6S restera forcément mieux. Car :

  • Il est rapide
  • Il est léger
  • Il a la taille parfaite : ni trop grand, ni trop petit
  • Il représente de l'innovation en terme de design. C'est le dernier modèle où les nouveautés en terme de design n'étaient pas seulement cools, elles avaient du sens.
  • La caméra est de très bonne qualité. Si vous ressentez le besoin d'avoir un meilleur objectif, soit vous êtes le pire photographe de la Terre, soit il est vraiment temps de vous acheter un appareil photo, tout simplement.

Et ce n'est pas tout. L'iPhone 6S dispose aussi tout ce dont on a besoin dans un smartphone, et même plus.

Apple sait que ses clients sont des moutons, qui achèteront le dernier iPhone même s'il lui manque des options essentielles

Il a une prise jack. "Pourquoi voudrais-je un smartphone avec une prise jack alors que tout le monde développe des écouteurs et casques Bluetooth ?", me demanderez-vous certainement. La clé réside dans les pos-si-bi-li-tés ! Les écouteurs Bluetooth peuvent tomber en panne ou en rade de batterie, ce qui n'est pas le cas des écouteurs normaux. Et des écouteurs basiques, on en trouve partout. Ils ne requièrent pas de temps de charge, d'accessoires adaptés. Apple a forcé ses fidèles à acheter de nouveaux accessoires mono-fonction pour s'enrichir, car l'entreprise sait que nous sommes des moutons qui achèteront le dernier-né de la marque même s'il lui manque des options essentielles.

L'iPhone 6S a une autre caractéristique essentielle : un vrai bouton. Et vous savez ce qui est profondément rassurant et satisfaisant dans la vie ? Les boutons. Ils sont mécaniques. Ils répondent, avec une force égale, quand on les pousse, ou qu'on appuie dessus, comme les lois de la physique l'exigent. Ils envoient un signal incroyablement satisfaisant au cerveau, ce signal dit "Quelque chose a fonctionné comme prévu". Et ça fait un bien fou. Le "faux bouton" de l'iPhone 7 est une insulte à cette logique. Que l'iPhone 8 n'ait pas de bouton physique de quelque sorte que ce soit sur le devant – même pas un simulacre comme l'iPhone 7 – est un affront non seulement à notre humanité, mais à la galaxie toute entière.

À partir de là, il faut se poser quelques questions : pouvez-vous nommer les fonctionnalités de l'iPhone 7 qui le rendent supérieur au 6S ? Si vous possédez déjà un iPhone 7, pouvez-vous imaginer une innovation essentielle qui devrait se trouver sur le prochain smartphone Apple ? Si vous avez un jour possédé l'iPhone 6S, vous manquait-il quelque chose ?

Et surtout, parmi tous les changements que l'on aimerait voir arriver – des batteries remplaçables soi-même, la réintroduction de la prise jack ou des paramètres permettant d'empêcher la firme de nous imposer le dernier album de U2 –, Apple est-il prêt à nous en offrir ne serait-ce que la moitié d'un ?

Oubliez l'iPhone 8

La réponse est – très probablement – tout le temps non. Car Apple est vénal, et se fiche bien de notre bien-être et de celui de la planète.

À plus de 800 euros (certains ont même parlé de 1 000 !), le nouvel iPhone vous coûtera déjà plus cher que le revenu annuel de presque n'importe qui en Afrique subsaharienne. C'est accessoirement aussi dans cette zone que l'entreprise continue d'extraire des minéraux essentiels à la fabrication desdits smartphones, provoquant violations des droits de l'Homme et destruction environnementale. Avec cet argent, vous pourrez plutôt investir dans une activité qui rapporte vraiment, genre la cryptomonnaie. L'achat d'un seul bitcoin il y a un an vous aurait déjà rendu riche. Mais il y a un an, vous avez certainement acheté l'iPhone 7. Dommage

Et puis, avez-vous vraiment envie que votre nouveau smartphone utilise la reconnaissance faciale ? Il suffit de regarder "Minority Report" suivi de "Ennemi d'État" pour répondre non. Ou simplement d'observer les usages liberticides qui en sont fait actuellement par certaines entreprises, infrastructures et chercheurs. Si ça ne donne pas froid dans le dos…

VOIR AUSSI : Pourquoi l'appli de rencontres Dating.ai est sans doute la plus flippante du moment

Enfin, une fois que l'iPhone 8 aura montré sa petite bouille brillante et excessivement chère au monde, et vu que l'iPhone 7 existe déjà, le 6S va devenir un investissement d'enfer. Les prix vont chuter et vous aurez pour pas cher un super iPhone avec une prise jack, un bouton, et encore assez d'argent pour vous lancer dans la gestion de monnaie virtuelle.

Oui, on peut tout avoir, sans faire de compromis. À part celui de ne pas suivre Apple dans la folie consumériste vers laquelle il pousse ses aficionados. Gardez le 6S. Il fonctionne, il est génial, il a une prise jack. Et un vrai bouton.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.