Elles viendront remplacer le système imaginé par Steve Silverman, l'homme qui a participé à la construction de caméras envoyées sur Mars par la NASA.

10 ans, déjà. Voilà plus d'une décennie que les internautes ont la possibilité d'arpenter le monde virtuellement en déplaçant sur la carte Pegman, le petit pion de Google Street View qui arbore une tête en forme de pince à linge (d'où son nom, clothes peg – pince à linge en anglais).

VOIR AUSSI : La Station spatiale internationale se visite sur Google Street View – à défaut de pouvoir s'y rendre

Maintenant que son service de navigation virtuelle né en 2007 s'est taillé une place au soleil entre Google Maps et Google Earth, la firme de Mountain View souhaite passer à la vitesse supérieure. Dans un article de Wired mis en ligne le 5 septembre, on apprend qu'en août, Google a commencé à remplacer les caméras situées sur ses voitures Google Street View pour la première fois depuis 8 ans.

Les nouveaux appareils photos promettent non seulement de livrer de meilleures images haute résolution, mais aussi d'être utiles au mastodonte américain qui veut avoir recours à une intelligence artificielle pour cartographier le monde. Le nouveau dispositif est plus simple : il est constitué de deux uniques caméras, au lieu de la structure d'auparavant. Grâce à ses photos HD plus affinées, les algorithmes de Google devraient pouvoir distinguer chaque immeuble plutôt que de les envisager comme un ensemble.

À terme, l'idée est d'offrir un résultat plus précis à l'internaute qui entrera une adresse, mais aussi de répondre à des questions plus complexes comme "à quoi correspond le grand bâtiment qui se trouve au coin de la rue côté épicerie ?", par exemple ou encore de proposer les horaires d'ouverture d'un magasin en zoomant sur la plaque affichée sur la devanture.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.