On voudrait bien être à la place de ce journaliste installé dans ce mecha surpuissant.

Le site d'information automobile américain Autoblog a eu accès à Method-2, le dernier exosquelette robotique, ou mecha, créé par la société sud-coréenne Hankook Mirae Technology. La bête est magnifique, puissante et devrait être à la vente d'ici deux ans. 

VOIR AUSSI : Un exosquelette de robot géant pourrait servir à nettoyer la zone contaminée de Fukushima

La plupart du temps, les mechas terme de science-fiction utilisé pour désigner une armure robotique qu'on peut observer sur Internet sont des créations de passionnés de robotique. Même si elles sont imposantes, ces grosses bestioles restent le produit d'amateurs. L'entreprise sud-coréenne Hankook Mirae Technology s'est mise en tête de changer cela, en produisant des mechas de grande qualité, capables d'être vendus à des prix astronomiques. Après avoir dévoilé l'existence de Method-1 en 2016, son premier mecha capable de bouger et fonctionner correctement, l'entreprise dévoile les premiers pas de Method-2, version amélioirée du premier mecha, dans un reportage réalisé par Autoblog pour son émission Translogic.

Un mecha pour faire la guerre, un mecha pour sauver des vies

Sur la vidéo plus haut, on peut apercevoir le journaliste Jonathon Buckley rencontrer Yang Jin-ho, président de l'entreprise qui avait notamment investi près de 200 millions de dollars dans la conception de Method-1. Celui-ci présente son dernier bébé, qui mesure quatre mètres de haut pour un poids d'1,6 tonne. Chacun de ses bras pèse 130 kg. Yanh Jin-ho explique produire le maximum de pièces de l'exosquelette robotique en interne, pour une plus grande efficience.

Selon lui, le robot pourrait être commercialisé d'ici 2 ans, une fois que toutes les vérifications sécuritaires seront effectuées et que des améliorations auront été apportées, pour un prix de 8 millions de dollars. Et pourquoi l'utiliserait-on ? "Se battre", répondent les deux hommes d'une même voix. De quoi inquiéter Elon Musk mais, comme le note Wired dans un article très complet sur le sujet, Method-2 pourrait également être utilisé pour se rendre dans des zones ayant subies des catastrophes naturelles et inaccessibles pour les humains, comme les ruines de la centrale nucléaire Fukushima.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.