Uber a annoncé la suppression d'un paramètre très décrié de son application qui lui permettait de suivre la position de ses utilisateurs même en dehors des courses.

Uber rentre enfin dans le rang, pour le plus grand bonheur des défenseurs de la vie privée.

VOIR AUSSI : Dara Khosrowshahi, un anti-Trump à la tête d'Uber

L'application de VTC a déclaré mardi 29 août à Reuters la suppression d'un paramètre qui lui permet de traquer la position de ses utilisateurs même lorsque ceux-ci n'utilisent pas le service.

La nouvelle mise à jour devrait arriver dans le courant de la semaine pour iOS, et plus tard pour les utilisateurs sous Android selon le chef de la sécurité d'Uber Joe Sullivan.

Une polémique autour de la géolocalisation

C'est fin novembre 2015 qu'Uber avait une première fois modifié les paramètres de l'application à l'échelle mondiale. Les utilisateurs n'avaient plus la possibilité d'autoriser la géolocalisation uniquement "quand l'appli est active", mais seulement "toujours" ou "jamais".

iphone-uber-parametres-localisation.jpg

Comme on le voit sur la capture d'écran, l'application de VTC avait justifié cette décision en invoquant un souci de sécurité des utilisateurs et afin d'améliorer les lieux de prise en charge et de dépose des passagers. De plus, Uber soutenait que la position n'était enregistrée que pendant 5 minutes après la fin d'une course. La nouveauté avait tout de même provoqué une polémique, de nombreuses personnes accusant l'application de vouloir collecter encore plus de données personnelles à ses utilisateurs.

Pour Joe Sullivan, Uber a manqué à ses obligations en n'expliquant pas de manière plus claire l'intérêt partagé de ce changement de paramètre. Et d'invoquer "un manque d'expertise" en matière de respect de la vie privée et de données personnelles, auquel l'entreprise veut mettre fin en faisant peau neuve.

Mais comme le souligne Numerama, iOS 11, la prochaine version du système d'exploitation des iPhone, va imposer à toutes les applications de laisser le choix entre "jamais", "lorsque l'app est active" et "toujours" dans les réglages de géolocalisation et partage de position. 

Il est donc aussi fort probable qu'Uber, au fait de ce changement qui prendra effet à l'automne 2017 avec la sortie de l'iOS 11, ait simplement décidé d'anticiper pour ne pas être pris de court par Apple – et pour montrer patte blanche, après des mois de scandales et de polémiques.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.