Fini les feux d'artifice : aujourd'hui, c'est avec des drones lumineux équipés de LED qu'on illumine le ciel pour de grandes occasions, comme la fête nationale de Singapour le 9 août.

Mercredi 9 août au soir, le ciel de Singapour va s'illuminer d'une lueur toute futuriste alors que 300 drones vont s'élancer pour une chorégraphie nocturne.

VOIR AUSSI : La Station spatiale internationale accueille un nouveau pensionnaire, un drone-caméra mignon et très utile

Ce spectacle de lumières d'un genre nouveau doit être la cerise sur le gâteau de la parade qui célèbrera la 52e fête nationale de la cité-État. Les drones, dotés de LED, seront coordonnés pour produire des séquences animées en vol, dessinant des logos éclatants et des motifs tels que la carte de Singapour.

Pour assurer cette prouesse, les organisateurs de la parade ont fait appel à Intel. Le responsable mondial des drones d'Intel, Anil Nanduri, s'est rendu à Singapour afin de superviser l'événement très attendu. Il a expliqué à Mashable que la "New Technology Group" d'Intel s'est considérablement améliorée dans la programmation de spectacles de ces drones lumineux, qui portent le nom de Shooting Star.

drone-intel-spectacle-lumineux-led-singapour-fete-nationale.jpg
Chaque drone ne pèse que 330 grammes et ne blessera personne si certains tombent au cours du spectacle.
Intel

L'entreprise avait déjà fait ses preuves en la matière en organisant à Sydney un spectacle lumineux constitué de 100 drones. "La complexité d'une telle opération est bien plus grande quand on passe à 300 drones", fait remarquer le responsable d'Intel à Mashable.

"C'est comme jongler avec des balles dans sa main"

Les drones volent plus près les uns et des autres, et doivent être automatisés pour savoir exactement où ils se trouvent par rapport aux autres. Et pour permettre aux drones de décoller avec un seul pilote aux manettes, le système doit être assez précis pour contrôler un large essaim dans un espace aérien très grand. "C'est comme jongler avec des balles dans sa main", décrit Anil Nanduri. "Vous pouvez jongler avec trois mais si vous jonglez avec neuf, vous allez devoir les lancer plus haut et plus vite pour avoir plus de temps", tout en étant plus précis à chaque lancer.

Ce n'est pas la première fois qu'Intel organise un spectacle d'une telle ampleur. Un premier show de 300 drones avait été organisé pour le public du festival Coachella, en avril 2017. Et à la fin de l'année 2016, l'équipe a battu le record du Guinness Book avec un spectacle de 500 drones en Allemagne.

Pas d'envol à cause d'un problème de GPS

Il y a tout de même des chances que le spectacle n'ait pas lieu. Le mois dernier, pendant l'une des répétitions, l'essaim de drones d'Intel est resté bloqué au sol car le signal GPS avait été perdu.

Selon Anil Nanduri, qui n'a pas souhaité livré beaucoup de détails, le problème ne venait pas d'une erreur de l'entreprise. Cela signifie que si le souci se produit à nouveau, Intel pourrait ne pas pouvoir assurer le spectacle le soir voulu. Un ciel couvert, par exemple, peut causer la perte du signal GPS. Si la météo de Singapour prévoit de gros nuages pour le 9 août, le lien entre les satellites GPS et la base située au sol sera coupé. 

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.