La NASA souhaite accélérer son programme visant à faire voler des avions de ligne à vitesse supersonique qui permettraient de diviser par deux la durée des vols.

L'Agence spatiale américaine (NASA) veut proposer des vols commerciaux à vitesse supersonique aux États-Unis qui pourraient diviser par deux le temps passé dans les airs. Chose importante : les appareils doivent être silencieux.

La NASA a dessiné un avion supersonique dans l'idée que le bang soit plus discret. Elle espère recevoir des propositions d'industriels de l'aéronautique dès le mois d'août pour débuter la construction d'un prototype, indique Bloomberg

VOIR AUSSI : Les débuts du Concorde, avion de ligne supersonique franco-britannique

Le bang supersonique survient généralement une fois que l'avion dépasse la vitesse du son, soit vers les 1 000 km/h, et la nuisance sonore peut être considérable au sol. Ce phénomène est l'une des raisons principales pour lesquelles le transport aérien à grande vitesse a été largement interdit au-dessus du sol américain en 1973 – avec la hausse du prix du kérozène lors du premier choc pétrolier.

Ainsi, le Concorde, seul avion de ligne supersonique commercialisé, passait en vitesse supersonique une fois au large des côtes américaines, françaises et britanniques, mais jamais au-dessus des terres.

Le design de l'avion a été conçu avec l'aide du constructeur américain Lockheed Martin. Un modèle réduit a récemment réalisé des tests concluants. La NASA dispose d'un budget de 400 millions de dollars sur cinq ans pour ce projet et ambitionnne de construire un prototype à plus grande taille pour des essais au-dessus de zones habitées.

Peter Cohen, chef de l'équipe en charge de ce projet à la NASA, explique à Bloomberg que les recherches visent à réduire le niveau sonore entre 60 et 65 décibels, soit le bruit d'une voiture de luxe sur l'autoroute. 

La NASA prévoit de mettre à l'épreuve son prototype dans les airs à partir de 2022. L'agence partagera ensuite son expertise en conception et ses résultats d'essais avec les principaux fabricants d'avions américains afin d'encourager le développement de la technlogie supersonique. 

L'un de ces fabricants est Boom Jets, une start-up américaine qui souhaite démocratiser le voyage supersonique en proposant des sièges à bas prix, et dont un des soutiens est le PDG de Virgin Richard Branson. La société aurait obtenu la commande de 25 appareils et pourrait desservir Dubaï et d'autres destinations à l'international. Boom prévoit seulement de proposer des trajets transatlantiques. Mais si la législation américaine venait à changer, elle se verrait bien proposer des New York-Los Angeles en un temps record.

– Adapté par Steven Jambot. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.