L'agence d'exploration aérospatiale japonaise a mis au point un petit drone capable de prendre en toute autonomie des photos et vidéos dans la Station spatiale internationale, pour faciliter la tâche des astronautes et des équipes situées sur Terre.

Les Japonais fabriquent souvent les meilleurs robots – et les plus mignons.

VOIR AUSSI : Fini les plans sur la comète : la NASA affirme ne pas avoir les moyens d’aller sur Mars

Pour faciliter la tâche de ses astronautes au sein de la Station spatiale internationale (ISS), l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) a mis au point un petit drone sphérique doté d'un objectif, capable de prendre des photos et des vidéos. La JEM Internal Ball Camera, Int-Ball pour les intimes, va ainsi assister les cosmonautes dans leurs tâches d'inspection et de réparation de la Station.

Une petite sphère qui concentre le meilleur de la technologie

Int-Ball, large de 15 centimètres de diamètre, est équipé de toutes les dernières technologies de pointe en matière de drone, comme le précise Engadget. Son unité de contrôle, imprimée en 3D comme le reste de l'objet, communique en permanence avec 12 petits ventilateurs situés à sa surface pour maintenir et stabiliser sa position dans un environnement sans gravité. 

Des panneaux roses appelés "3D Target Makers" sont positionnés dans le vaisseau afin de permettre à l'objet de se repérer dans l'espace. Arrivé le 4 juin à l'ISS à bord d'une fusée Falcon 9 de SpaceX, Int-Ball est actuellement en phase de test dans le module scientifique "Kibo" de l'ISS.

Faire gagner du temps aux astronautes

Des appareils photo et des caméras, les astronautes de la Station spatiale internationale en ont déjà un bon paquet. Mais ils doivent les tenir à la main constamment pour pouvoir prendre des images des activités dans l'ISS. Selon l'agence spatiale japonaise, les astronautes passent ainsi 10 % de leur temps de travail un objectif à la main. Un pourcentage de temps considérable qui pourrait être consacré à des activités plus productives et scientifiquement plus intéressantes.

C'est la raison d'être d'Int-Ball. Capable de flotter de manière autonome et d'être contrôlé depuis la Terre, le petit drone va libérer les mains des astronautes en immortalisant seul les parties du vaisseau qui doivent l'être. Toutes les images et vidéos enregistrées sont envoyées en temps réel au Tsukuba Space Center, au nord-est de Tokyo, pour analyse, et réenvoyés aux astronautes en cas de besoin.

Ce qui est sûr, c'est qu'Int-Ball ne va pas chômer. Et avec sa petite taille et ses deux grands yeux bleus qui lui donnent un air adorable, on ne peut s'empêcher de penser à Wall-E qui, lui aussi, œuvrait pour le bien de l'humanité.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.