Alors qu'Apple s'apprête à ouvrir les portes de son Campus 2, Facebook prévoit de construire d'ici 2021 une vraie petite ville à Menlo Park, en Californie.

Facebook ne se contente pas de gouverner tout ce qu’on fait en ligne. Le géant des réseaux sociaux a annoncé cette semaine qu’il prévoyait de faire de sa propriété de Menlo Park, en Californie, un "village mixte" où se côtoieront habitations et commerces.

VOIR AUSSI : Le progrès des "smart cities" ne doit pas se faire au détriment de notre vie privée

Le terrain autour du siège de Facebook sera doté d’un supermarché, d’une pharmacie, d’habitations, de bureaux et d’autres services auxquels les gens ont d’habitude accès dans leurs villes non-contrôlées par Mark Zuckerberg.

"Une partie de notre vision est de créer une maison de quartier qui offrira à la communauté des services attendus depuis longtemps", précise un message posté sur la page Facebook Community.

Facebook a l’intention de déposer les plans de Menlo Park ce mois-ci. L’entreprise espère terminer son processus d’étude d’ici deux ans, avant de démarrer la phase de construction. Les premiers bureaux, habitations et boutiques pourraient être terminés en 2021.

1 500 logements sur le Willow Campus

Ce plan ambitieux est censé combattre la crise du logement qui touche San Francisco et ses alentours, où l’offre est faible et les prix très élevés. Le campus de Facebook abritera 1 500 logements, et 15 % d’entre eux seront accessibles à des prix en-dessous du marché, a assuré l’entreprise.

Ces logements devraient entraîner un développement du réseau de transports. La densité de population chez Facebook nécessitera "de nouvelles lignes est-ouest et un futur centre de transit."

Facebook a nommé ce projet le Willow Campus :

willow_campus_o_brien_park_copyright_oma.jpg
OMA pour Facebook
willow_campus_retail_park_copyright_oma.jpg
OMA pour Facebook

"Ce n’est que le commencement. Pour aller plus loin, on prévoit de continuer à travailler auprès des représentants locaux et de la population pour assurer que la présence de Facebook est un bénéfice pour la communauté. Cette communauté qu’on est heureux d’appeler ‘maison’", écrit Facebook.

– Adapté par Louise Wessbecher. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.