La voiture électrique FF91 de Faraday Future a participé à une course automobile aux États-Unis, et battu le record de vitesse établi par Tesla l'année précédente sur la même piste. L'entreprise d'Elon Musk aurait donc un concurrent à la hauteur.

Tesla serait-il en train de se faire – littéralement – doubler par Faraday Future ? À force de démonstrations et de records, c'est ce qu'on va finir par penser.

VOIR AUSSI : Pékin va remplacer tous ses taxis à essence par des voitures électriques

La FF91, présentée en grande pompe au CES 2017, avait déjà la capacité de faire de l'ombre à Tesla, avec ses courbes fines, son système autonome déjà bien au point et son moteur puissant. La voiture phare de Faraday Future a fait une nouvelle démonstration de sa puissance le 26 juin, en concourant sur la piste du Pikes Peak International Hill Climb, aux États-Unis.

Présentée dans la catégorie "Exhibition", qui comprend les prototypes et voitures de pré-séries, la FF91 pilotée par Robin Shute – ingénieur en chef – a terminé le parcours en 11 minutes et 25 secondes. Soit 23 secondes de moins que la Tesla Model S P90D, qui s'était elle aussi essayée sur le parcours montagneux en 2016, et l'avait terminé en 11 minutes et 48 secondes.

Une bête de concours

"Mon objectif était de la pousser au-delà de ses capacités", explique Robin Shute dans le communiqué de Faraday Future. Chose faite, puisque la voiture rencontre un problème technique vers la fin du parcours (à 10'40 sur la vidéo), qui force le pilote à s'arrêter quelques instants.

"Nous avons pu identifier des problèmes liés aux blocs de batterie afin de les corriger dans le futur. C'est aussi ce qui fait de cet événement un succès pour l'entreprise."

Dotée de 4 moteurs électriques avoisinant les 1 050 chevaux au total, la FF91 est déjà une bête de course. Avec son autonomie de 608 kilomètres, elle avait déjà impressionné au CES 2017. Selon Faraday Future, elle peut passer de 0 à 100 km/h en 2 secondes et 39 centièmes, là où la Model X de Tesla met 3 secondes et 1 centième.

Un mirage jusqu'à la commercialisation

Mais pour l'instant, Tesla conserve son avance – simplement grâce au fait que ses voitures se trouvent déjà sur le marché, et font leurs preuves dans les mains des clients.

La commercialisation de la FF91 est attendue pour 2018, si elle arrive un jour : les problèmes financiers de l'entreprise, évoqués au lendemain du CES, incitent à la prudence. Mais si Faraday Future atteint son but, alors Tesla pourrait bien voir arriver sur le marché un concurrent sérieux face auquel il faudra redoubler d'innovation et de puissance. Car pour l'instant, les chiffres sont avec Faraday Future.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.