Très attendu, le plus grand campus du monde imaginé par Xavier Niel ambitionne d'accueillir pas moins de 1 000 start-up à Paris. Jeudi 29 juin, la Station F a ouvert ses portes en présence du président de la République, au milieu de 2 000 invités.

Il est arrivé avec son pin's de la French Tech bien mis en évidence sur sa veste. Après avoir traversé une foule avide d'immortaliser sa présence, Emmanuel Macron est monté sur scène afin de baptiser la Station F de quelques envolées lyriques célébrant l'esprit d'innovation et le progrès technologique.

VOIR AUSSI : Facebook dévoile les noms des premières start-up à rejoindre le programme "Startup Garage" à Station F

Pour le président de la République, nul doute que ce jeudi 29 juin marquait un symbole fort : l'inauguration du plus grand incubateur du monde, première pièce maîtresse de sa "start-up nation" tant invoquée.

Une gare, "un lieu où on croise les autres"

Avant lui au micro, Roxanne Varza, directrice de l'incubateur, et la maire de Paris Anne Hidalgo n'ont pas tari d'éloges sur l'engagement de le fondateur de Free Xavier Niel qui a mis 250 millions d'euros de sa fortune personnelle. Emmanuel Macron, lui, s'est voulu enthousiaste. Avec un clin d'œil à la faune d'entrepreneurs : "Il y a trois ans, j'ai promis à ma femme que j'arrêtais la politique et que j'allais créer une entreprise et être entrepreneur. Mais à l'époque Station F n'existait pas. Donc j'ai essayé et puis progressivement, j'ai pivoté le business model", a-t-il lancé, amusé. 

"Il y a trois ans, j'ai promis à ma femme que j'allais créer une entreprise"

Autour de lui se dressait un auditoire de 2 000 personnes, composé de start-uppers, investisseurs, étudiants de l'école 42 (entre autres) et journalistes venus constater la renaissance de la halle Freyssinet. Cette ancienne gare de marchandises des années 1920 est devenue une longue nef de béton distribuant des espaces dédiés à l'écosystème entrepreneurial sous les auspices de l'architecte Jean-Michel Wilmotte.

Pour Emmanuel Macron d'ailleurs, le mot "entrepreneur" a été volé par les Anglo-Saxons mais il reste français. "Vous êtes réunis ici par l’envie de réussir", s'est réjoui le président de la République. Ajoutant que "notre responsabilité est aussi de faire réussir ceux qui en sont les plus loin. Vous aurez appris dans une gare, un lieu où vous croisez les autres". "Bousculez notre pays, faites le changer pour longtemps, c’est autant votre devoir que le mien", a-t-il exhorté.

La longueur de la tour Eiffel si on l'allongeait par terre

Lors de la soirée d'inauguration, les visiteurs ont pu déambuler dans la Station F et découvrir ses trois espaces dédiés : "Create", lieu où les jeunes entreprises pourront travailler, "Share", l'espace de rencontres doté d'un auditorium et "Chill", une partie ouverte au public avec bientôt un espace de restauration 24 heures sur 24. Il faudra également compter sur un bureau de poste, un "fab lab" où des imprimantes 3D seront mises à disposition de tous et un restaurant Ober Mamma.

Le lieu ferait la longueur de la tour Eiffel allongée au sol, compare-t-on déjà. En plus des programmes lancés par des entreprises (comme Facebook ou encore Vente privée), l'incubateur proposera également deux programmes propres : le Founders Program et le Fighters Program, dédié aux entrepreneurs provenant de milieux défavorisés. Dans le quartier, la présence de la Station F devrait dynamiser des allées et venues déjà musclées par le hub que forme la bibliothèque François-Mitterrand. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.