Penser à avaler le petit comprimé tous les jours, c’est la plaie. Une bonne solution peut être d’installer une application sur votre smartphone, qui permet de programmer des rappels. Voire d’accéder à tout un tas de petits services parfois très utiles.

"T’as pris ta piluuuuule ?". Pour beaucoup de femmes, prendre la pilule à heure fixe est l’une des choses les plus rasoir de la vie. Et que bien souvent l’on oublie, avec les conséquences parfois désastreuses que l’on sait (IVG, mon amour).

Certaines femmes rêvent secrètement d’un petit copain ou d’un mari qui s’implique dans la contraception du couple, par exemple en leur rappelant tous les soirs leurs devoirs ("Après tout, ça nous concerne tous les deux, non ?"). D’autres ont plus prosaïquement ajouté une alarme sur leur smartphone ou testé la fonction "rappel" de Google. Mais bon sang, quelle plaie d’entendre cette alarme au beau milieu des règles, quand on est dans la période de 7 jours précisément SANS pilule ! (c’est bien là le seul aspect réjouissant des règles).

VOIR AUSSI : En Irlande du Nord, les femmes qui avortent risquent toujours la prison

Pour éviter ces désagréments, si vous n’avez pas le petit-copain-parfait-à-la-mémoire-infaillible qui fait fonction d’alarme, et si vous voulez tester un outil adapté, il existe des applications mobiles plutôt bien fichues.

Pill'Oops

pill-oops.jpg
Capture d'écran Mashable FR

C’est la petite dernière, elle est dispo sous Android et iOS, et elle a été conçue par le Planning familial, une institution de référence en matière de contraception en France. Immédiatement, ça respire le professionnalisme : l’application vous demande la marque et le dosage de votre pilule, et indique pour chaque type de pilule la "marge de prise", c’est-à-dire le délai de retard au-delà duquel vous êtes dans la zone de risque si vous l’avez oubliée. Elle vous distille des conseils sur les rapports sexuels non protégés ou la contraception d’urgence, dans une rubrique dédiée. On peut y glisser des rappels pour l’achat de nouvelles plaquettes ou pour des rendez-vous médicaux. Une autre fonction très appréciable c'est que l’on peut personnaliser la phrase de rappel, en écrivant une phrase codée ou un mot qui n’évoque pas la pilule. De quoi éviter de se taper l’affiche si quelqu’un est en train de regarder votre smartphone pile à ce moment-là !  De toutes les applis que nous avons testées, c’est sans conteste la meilleure.

– Disponible sur Android et sur iOS.

iPilule

ipilule.jpg
Capture d'écran Mashable FR

Voici la mal-nommée iPilule, qui comme son nom ne l’indique pas, n’est disponible que sur Android. Dès l’ouverture de l’application, on entre l’heure de prise quotidienne de la pilule, on définit le jour où l’on a commencé la plaquette, et enfin le nombre de pilules sur la plaquette et les jours de pause (c’est souvent 21 jours de pilule, 7 jours de pause, mais ça peut varier, en fonction des prescriptions). La petite chose désagréable de cette application, c’est qu’à la fin, il faut entrer son adresse email pour être "informé des nouveautés de iPilule". Merci, je m’en serais bien passée. Mais si vous avez une adresse mail poubelle, cette étape est surmontable. Une fois l’heure fatidique arrivée, un petit rappel vous prévient gentiment que "c’est l’heure !". Une appli simple pour celles qui ne souhaitent que les fonctions de base.

– Uniquement sur le Play Store de Google.

Lady Pill Reminder

lady-pill-reminder.jpg
Capture d'écran Mashable FR

Concurrente d'iPilule, Lady Pill Reminder est mieux notée sur le Google store (4,6 sur 5, contre 2,8 pour la précédente). Elle est plus complexe, et permet plus de paramétrages : on peut par exemple la programmer pour prendre une "pilule placebo" pendant les jours de pause, ou pour se rappeler d’acheter de nouvelles plaquettes. Il est possible de changer de thème (couleur de l’appli), ou encore de créer une sauvegarde de ses prises de pilule. C’est beaucoup plus complet, mais peut-être n’aurez-vous pas besoin de toutes ces fonctionnalités.

– Uniquement sur le Play Store de Google.

myPill

mypill.jpg
Capture d'écran Mashable FR

Petite originalité de myPill, elle propose de choisir entre différentes méthodes de contraception : pilule, anneau ou timbre. Si par exemple vous avez choisi "anneau", l’appli vous demandera combien de jours se sont écoulés depuis la dernière pose. Pour la pilule, l’application propose de nombreuses fonctionnalités, comme la possibilité de changer de thème, d’entrer la marque et le nom de la pilule (d’où suivront des conseils personnalisés), de définir là aussi une "marge de prise", ici appelée "plage d’utilisation", ou encore de personnaliser la sonnerie du rappel. Mais certaines fonctionnalités sont payantes, comme la possibilité de faire des rappels "discrets", en changeant la phrase "Prenez une pilule !". Dommage, sinon myPill était presque parfaite !

– Uniquement sur l’App store.

Moublipa

moublipa.jpg
Capture d'écran Mashable FR

Sous ce drôle de nom d’application se cache un outil des laboratoires Pierre Fabre, qui fabriquent notamment les pilules Ludéal Gé et Daily Gé. Comme les autres applis, elle permet de définir des rappels, et elle ajoute une fonctionnalité appréciable : l’indication de symptômes, utiles pour celles chez qui le cycle menstruel n’est pas de tout repos, et qui veulent effectuer un suivi. On pourra ainsi mieux pister les douleurs mammaires, l’acné ou les saignements tout au long du cycle, notamment. Pas réjouissant, mais utile !

– Uniquement sur l’App store.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.