Facebook va-t-il bientôt franchir le pas et devenir – en partie – payant ? Selon le Wall Street Journal, le réseau social pourrait proposer d'ici à la fin de l'année une formule d'abonnement pour avoir accès aux articles diffusés sur la plateforme.

L'entreprise de Mark Zuckerberg travaille au développement d'un modèle d'abonnement payant pour les contenus postés dans le format Instant Articles, qui accélère le temps de chargement des pages sur l'appli mobile. L'information a été publiée par le Wall Street Journal, lundi 12 juin.

VOIR AUSSI : Facebook travaille avec des médias pour créer des vidéos exclusives et courtiser les millennials

Cette mise en place d'un paywall – une première pour Facebook – pourrait voir le jour en fin d'année 2017. Les détails de ce système demeurent pour l'heure flous. Facebook pourrait prendre une commission sur les revenus générés par ces abonnements ou les reverser intégralement aux éditeurs.

Un paywall progressif

Toujours selon le Wall Street Journal, Facebook opterait pour une approche progressive, qu'on appelle habituellement "freemium" : les utilisateurs auraient accès chaque mois à un nombre limité d'article gratuits, via Instant Articles, avant de se voir proposer un abonnement payant. C'est ce type de paywall qui est aujourd'hui adopté par des sites comme le New York Times aux États-Unis, Le Monde ou L'Express en France.

Lancé en France en novembre 2015, Instant Articles fonctionne comme un lecteur qui intègre directement sur Facebook les articles des médias, sans rediriger l'internaute vers leurs sites. Si le temps de chargement s'en est retrouvé accéléré, l'outil n'a pas mis tout le monde d'accord. Nombreux sont les éditeurs qui lui reprochent de capter trop de revenus publicitaires à leurs dépens, en plus d'éloigner les lecteurs de leurs marques.

En avril, le Guardian, le New York Times, Forbes et d'autres sites de la presse anglo-saxonne ont décidé de quitter la plateforme Instant Articles.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.