Située près de la ville de Huainan, la plus grande centrale solaire photovoltaïque flottante est une prouesse technologique, mais elle doit encore faire ses preuves en terme d'efficacité.

Les panneaux solaires prennent trop de place ? Pas de problème, on va les poser là où ils ne gênent personne ou presque : sur l'eau.

VOIR AUSSI : Ces panneaux solaires imprimables ont tout pour démocratiser le recours aux énergies renouvelables

Une centrale solaire photovoltaïque, la plus grande au monde, a été connectée fin mai au réseau électrique en Chine.  

Construite par l'entreprise chinoise Sungrow, spécialisée dans les équipements d'énergie verte, elle est exclusivement composée de panneaux solaires flottants, posés sur l'eau d'un lac dans une région minière.

Une production électrique limitée

La centrale fait plus de 800 000 m², et peut produire jusqu'à 40 mégawatts. Difficile de savoir combien de foyers chinois cela permettra d'alimenter, car personne n'est d'accord sur la mesure : 1 mégawatt alimente pour certains 1 000 foyers, mais selon la Solar Energy Industries Association, 1 mégawatt ne fournirait l'électricité nécessaire qu'à 164 foyers aux États-Unis.

En prenant une prudente moyenne de 400 foyers alimentés par 1 mégawatt, cela ferait donc 16 000 maisons chinoises disposant de l'électricité grâce à cette centrale flottante. C'est impressionnant, mais la ville voisine de Huainan a une population de 2 millions d'habitants.

Panneaux sur l'eau

En Inde, une centrale similaire de panneaux solaires est en construction. Elle fera, au final, 10 kilomètres² et produira 648 mégawatts, un autre chiffre pour faire pâlir la dernière fierté chinoise.

De même, une infrastructure semblable en construction dans le sud de l'Australie produira 330 mégawatts une fois terminée.

Mais jusqu'ici, la plus grande centrale solaire photovoltaïque flottante se trouvait au Japon, installée par l'entreprise française Ciel et Terre sur un réservoir d'eau servant aux rizières. Et elle ne produit que 7,5 mégawatts.

Même si l'efficacité de cette centrale photovoltaïque n'est pas exceptionnelle, la Chine reste en pointe de la recherche et de l'investissement en matière d'écologie et d'énergies renouvelables. Depuis la sortie des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, la Chine est même devenue un acteur et interlocuteur-clé dans la lutte contre le réchauffement climatique. 

En janvier 2017, l'empire du Milieu annonçait même que 344 milliards d'euros seraient dépensés dans les énergies renouvelables d'ici à 2020. Un effort nécessaire vus sa croissance et sa démographie.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.