Suite au rejet par les États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, les grands patrons de la tech s'expriment. Tous très concernés par le réchauffement climatique,

Depuis le jeudi 1er juin au soir, les déclarations abondent. Artistes, hommes et femmes politiques, PDG de grands groupes, tous dénoncent, à travers le monde, la décision prise par Donald Trump de sortir de l'accord de Paris.

VOIR AUSSI : Une carte résume l'isolement des États-Unis après leur retrait de l'accord de Paris sur le climat

Signé par tous les pays sauf 2 (le Nicaragua et la Syrie), cet accord engage les États à réduire drastiquement leurs émissions de gaz à effet de serre, afin de conserver la température globale à moins de 2°C au-dessus des moyens antérieures à la révolution industrielle.

Dans le monde de la tech, très concerné par la question du réchauffement climatique et des énergies renouvelables, plusieurs PDG ont exprimé leur inquiétude quant à l'avenir.

Mark Zuckerberg : "Cela met l'avenir de nos enfants en danger"

"Se retirer de l'accord de Paris est mauvais pour l'environnement, mauvais pour l'économie, et met l'avenir de nos enfants en danger", a déclaré le PDG de Facebook sur sa page le 1er juin au soir.

"Nous ne pouvons arrêter le changement climatique qu'en étant une communauté mondiale, et nous devons agir ensemble avant qu'il soit trop tard". Pour marquer le coup, Mark Zuckerberg a annoncé que désormais, 100 % des data centers construits par Facebook seraient alimentés avec des énergies renouvelables.

Elon Musk : "Le changement climatique est réel"

Plus que des paroles, le PDG de SpaceX est passé aux actes. Comme il l'avait annoncé, Elon Musk a décidé d'arrêter de conseiller le président en matière de commerce. Une décision que certains attendaient depuis longtemps.

"Je quitte le conseil présidentiel. Le changement climatique est réel. Quitter l'accord de Paris n'est pas bon pour les États-Unis ou le monde."

Il n'a pas été le seul à le faire. Le PDG d'Uber Travis Kalanick et celui de Disney, Robert Iger, ont tous deux annoncé qu'ils cessaient de conseiller le président américain.

Tim Cook : "Le changement climatique est réel" (oui, comme Elon Musk)

Le PDG d'Apple a été le dernier à réagir à la décision de Donald Trump d'abandonner l'accord de Paris. Dans une lettre adressée à ses employés, il explique sa "déception". "J'ai parlé avec le président Trump mardi et essayé de le convaincre de laisser les États-Unis dans l'accord. Mais cela n'a pas suffi", écrit-il. La lettre est disponible en entier.

Comme Mark Zuckerberg et d'autres PDG, il a réitéré son engagement envers les énergies renouvelables, rappelant sa promesse de cesser l'utilisation de métaux rares et de rendre ses usines de productions "vertes". 

"La décision de se retirer de l'accord de Paris était mauvais pour notre planète. Apple s'engage à combattre le changement climatique et nous ne vacillerons pas."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.