C’est une triste nouvelle pour tous les amateurs de contenus en réalité virtuelle de qualité : Facebook ferme son Oculus Story Studio, un pôle de création qui s’était fait remarqué depuis son lancement avec quelques pépites de cinéma d’animation.

Tout porte à croire que Facebook serait en train de prendre un virage stratégique en matière de réalité virtuelle. Alors que la récente éviction de Palmer Luckey, fondateur de l’entreprise Oculus rachetée en 2014 par le réseau social de Mark Zuckerberg, avait laissé un bon nombre de questions en suspens quant à l’avenir du département de réalité virtuelle de la firme, on apprend ce vendredi que son studio de création de contenu en VR s’apprête à fermer ses portes.

VOIR AUSSI : La réalité virtuelle permettra-t-elle de créer l'univers parallèle ultime ?

Oculus Story Studio avait été créé en 2014 dans le but de concevoir du contenu narratif en VR. Composé de 50 employés, pour la plupart venus des studios Pixar, il s’était pourtant dès ses débuts fait remarquer pour ses productions de qualité : "Henry", un court-métrage d’animation mettant en scène un petit hérisson, avait d’ailleurs remporté un Emmy Award l’année dernière. D’autres films avaient également été salués par la critique, dont le très innovant "Dear Angelica"

Nous avons décidé d’arrêter (...) la création de contenu en interne pour soutenir plus de productions externes

Facebook a précisé que l’équipe d’Oculus Story Studio au complet s’était vue proposer de nouveaux postes au sein de l’entreprise. "Nous avons essayé de trouver la meilleure façon d’utiliser nos ressources pour créer un impact sur l’écosystème", a justifié Jason Rubin, le vice-président du contenu. "Après mûre réflexion, nous avons décidé d’arrêter de nous concentrer sur la création de contenu en interne pour soutenir plus de productions externes."

Soutenir la création hors les murs plutôt que d’être elle-même créatrice de contenus, voilà donc la direction choisie par l’entreprise de Menlo Park, qui n’a pas décidé d’abandonner pour autant le contenu VR narratif – autrement dit qui ne se joue pas. Facebook aurait d’ailleurs prévu un fonds de plus de 50 millions de dollars à investir à l’extérieur : "Cet argent ira directement aux artistes afin de les aider à lancer des idées innovantes ou révolutionnaires en matière de VR", a poursuivi Jason Rubin. Un choix probablement plus rentable.

Tout sur le "social VR" ? 

Difficile de dire exactement quels chemins précis souhaite emprunter Facebook dans le domaine de la réalité virtuelle, même si l'on sait que l'entreprise considère la technologie comme incontournable. Elle nous l’a d'ailleurs largement prouvé lors de la dernière conférence F8, au cours de laquelle a été présentée son environnement VR Facebook Spaces. En espérant que Mark Zuckerberg ne décide pas de se concentrer uniquement sur ce terrifiant concept de "social VR"

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.