Alors que l'on murmure que l'Apple Watch se meurt, le patron de la firme de Cupertino a tenu à faire taire les mauvaises langues : les ventes de la montre connectée "ont doublé cette année". Mais pour en avoir la preuve chiffrée, il faudra repasser.

On peut dire que Tim Cook maîtrise l’art de la communication positive. Lors du traditionnel earnings call, annonce des résultats trimestriels de l’entreprise, il a usé de petites astuces afin de minimiser un léger ralentissement de croissance et quelques nouvelles peu réjouissantes, comme la disparition des applications Google, Amazon ou encore eBay sur l’Apple Watch.

VOIR AUSSI : Apple enregistre sa première baisse du chiffre d'affaires annuel depuis le lancement de l'iPod

Alors que l’on apprenait, non sans surprise, que les ventes d’iPhone avaient reculé au cours des trois derniers mois par rapport à la même période l’an passé, le patron d’Apple s’est parallèlement félicité des bons résultats de l’Apple Watch, dont les ventes auraient "doublé cette année". Problème : aucun chiffre précis n’a été communiqué pour étayer cette affirmation, Tim Cook ayant préféré s’en tenir aux résultats globaux de la catégorie "Autres produits", dans laquelle a été glissée l’Apple Watch. Dans le même panier, on retrouve également les Airpods, écouteurs sans fil disponibles depuis le mois de décembre, mais aussi les casques audio Beats, acquis en 2014 par Apple, ou encore l’Apple TV… C'est ce qui s'appelle noyer le poisson avec brio.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f4650362fdccc3c3a-6de0-46a8-a18b-98406cc22559.png
Apple

Le CEO d’Apple est même allé jusqu’à expliquer que les seuls revenus engendrés par la gamme wearable feraient directement entrer l’entreprise au classement Fortune 500, qui regroupe les 500 entreprises américaines les plus rentables : "Quand vous commencez à additionner les revenus générés par nos montres à ceux des Airpods, puis que vous y ajoutez ceux des produits Beats (…), le tout sur les 12 derniers mois, vous faites entrer l’entreprise au Fortune 500." Pour point de repère, la firme placée au dernier rang du classement a accumulé l'an dernier 5,1 milliards de dollars de revenus. 

Ne jamais évoquer une ombre au tableau, jamais

Mais tout de même Monsieur Cook, nous ne sommes pas naïfs à ce point. On le sait très bien, que vos Apple Watch sont comme des vêtements griffés dans un outlet en bordure d'autoroute : chers et plus vraiment désirables. D’autant qu’aucun chiffre de vente concernant la montre connectée d’Apple n’a été communiqué depuis l’earnings call suivant sa sortie, en 2015. L’année dernière, juste avant les fêtes de fin d’année, Tim Cook avait même évoqué, toujours sans chiffre à l’appui, "l’un des meilleurs trimestres pour l’Apple Watch".

C'est bien là l'une des (nombreuses) forces d'Apple, et plus particulièrement de Tim Cook : sa capacité à nous faire avaler des couleuvres. À croire que pour Apple, avouer une faiblesse reviendrait à signer son arrêt de mort. Car rappelons tout de même qu'en dépit de la baisse des ventes de l'iPhone et de son manque de transparence sur les chiffres de l'Apple Watch, le géant de Cupertino est parvenu à dégager une hausse de son chiffre d'affaires et à augmenter son dividende de 10,5 %. Elle peut également se targuer d'un trésor de guerre record en cette année 2017 : elle détenait environ 258,8 milliards de dollars de liquidités au 31 mars. L'équivalent du PIB du Chili. Finalement, Tim Cook dit vrai : tout-va-bien.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.