Microsoft a présenté mardi une variante de Windows 10 sur laquelle on ne peut installer que des applications du Windows Store. Objectif : tenter de contrer le succès du Chromebook en misant sur la simplicité et la sécurité.

Ce mardi, lors d’un événement axé sur l’éducation, la firme de Redmond a annoncé le lancement d’un nouveau système d'exploitation : Windows 10 S, une version low-cost de Windows 10 conçue pour le travail de bureautique et pour répondre au succès croissant du Chromebook de Google outre-Atlantique.

VOIR AUSSI : On a testé le Surface Studio de Microsoft, le PC qui veut devenir le nouvel iMac

Au cours de la dernière décennie, les ordinateurs Google à moins de 300 dollars, fonctionnant sur Chrome OS et connectés au cloud Google Docs, ont conquis près de 50 % du marché de l’éducation américain. Microsoft, qui développe le système d’exploitation le plus vendu au monde, Windows, n’avait fait aucune réponse au succès de son concurrent et n’a commencé que récemment à créer ses propres PC : la gamme Microsoft Surface. Ces produits haut de gamme, assez chers, ne permettaient pas vraiment à Windows de s’imposer sur le marché éducatif.

Windows 10 S est, du moins en partie, une réponse appropriée de Microsoft à cette lacune. Ce nouvel OS ressemble à s’y méprendre à la version classique de Windows 10 (et non pas un service basé sur le cloud, comme le prédisaient les rumeurs), incluant les dernières versions de Creators Update et du navigateur internet Edge. Néanmoins, il a aussi été conçu pour répondre aux attentes d’une audience en recherche d’un matériel bureautique de qualité et bon marché.

Le Windows Store, seule source d'applications

Pour cela, Microsoft a réduit la liste des appli et logiciels disponibles à celles téléchargeables sur le Windows Store. Mais si un étudiant ou un professeur utilisant Windows 10 S a besoin d’un logiciel qui n’est pas dans le Store, ils devront passer à Windows 10 Pro, pour 49,99 dollars. Ils ne pourront plus retourner à la version 10 S par la suite.

En limitant les installations de logiciels à ceux du Windows Store, le but de Microsoft est de donner à ses machines de meilleures performances, une batterie qui tient plus longtemps et une sécurité plus élevée. Durant la conférence, Microsoft a affirmé qu'une personne possédant Windows 10 S sur son ordinateur aura besoin de 15 secondes de moins pour allumer, se connecter et utiliser son PC qu'avec un système d'explotation classique. La nouvelle machine supportera également Intune, le service de gestion par cloud de Microsoft.

Windows 10 S sera disponible gratuitement "cet été" sur des ordinateurs développés par 7 partenaires Acer, Asus, Dell, Fujitsu, HP, Samsung et Toshiba dans une gamme qui devrait coûter environ 189 dollars, soit environ 200 euros. Il contiendra un abonnement gratuit à "Minecraft: Education Edition", une version du jeu "Minecraft" destinée à l’apprentissage du code informatiqu et Office 365, une suite de logiciels pour la productivité et l'éducation.

Lors de ce même évènement, Microsoft à annoncé le lancement d'un nouvel ordinateur, le Surface Laptop, qui sera équipé de Windows 10 S.

– Adapté par Benjamin Bruel. Retrouvez l'article original sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.