Le 2 mai prochain, lors d’un événement à New York dédié à l’éducation, Microsoft pourrait présenter un ordinateur en mesure de rivaliser avec le PC à prix cassé de Google, le ChromeBook.

La tendance des prix à la baisse du côté des tablettes et ordinateurs hybrides se confirmerait-elle, alors que l’annonce par Microsoft d’un PC sous-premium à 600 dollars se murmure ? Il faut croire. Surtout lorsque l’on sait qu’Apple lui-même a baissé le prix de son dernier modèle d’iPad à 409 euros.

VOIR AUSSI : Les 4 grandes nouveautés de la Creators Update, la dernière mise à jour de Windows 10

Le 2 mai, lors d’un événement axé sur l’éducation, la firme de Redmond pourrait en effet dévoiler à New York une machine relativement bon marché, conçue pour répondre directement au succès croissant des Chromebooks outre-Atlantique. Nommé CloudBook, selon la rumeur, cet ordinateur plus costaud qu’une Surface et moins élaboré qu’un Surface Book, potentiellement équipé d’une Snapdragon 835, tournerait sous Windows Cloud, une nouvelle variante de Windows 10 qui ne serait en mesure d’exécuter que des applications disponibles sur le Windows Store (une restriction similaire à celle du défunt Windows RT, façonné pour les périphériques ARM). Les tarifs de ce CloudBook démarreraient à 500 dollars sans clavier, 600 dollars avec. 

Un ordinateur plus costaud qu’une Surface et moins élaboré qu’un Surface Book

Une build de Windows Cloud aurait fait surface en février, rapporté par certains comme quasi similaire à l’actuelle version de Windows 10, des paramètres de gestion des applications et des avertissements de sécurité orientant l’utilisateur vers le Windows Store en plus.

Alors que Surface, la gamme hardware de Microsoft, s’étoffe avec des produits de plus en plus haut de gamme – on vous parlait récemment du très beau Suface Studio, le PC tout-en-un qui veut prendre la place de l’iMac sur un marché quelque peu déserté par Apple –, ce CloudBook, au système d’exploitation très proche de celui des ChromeBook (Chrome OS de Google), viendrait compléter un chaînon manquant : celui du marché de l’éducation et des PC bons marché, très lucratif et dans lequel Google tient pour l’instant le monopole.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.