Jamais deux sans trois. Elon Musk lance Neuralink Corp, l'entreprise qui va connecter le cerveau humain avec l'intelligence artificielle pour reprendre le dessus sur les robots.

Comme si on avait besoin d’une nouvelle preuve de la paranoïa d’Elon Musk pour tout ce qui a trait de près ou de loin à la suprématie des robots. Le PDG de Tesla et de SpaceX est inquiet. Si inquiet qu’il est en train de monter un plan pour que les hommes restent en haut de la chaîne alimentaire quand on entrera dans l’ère de l’intelligence artificielle.

VOIR AUSSI : Elon Musk pense que l'avenir, c'est de connecter nos cerveaux à une intelligence artificielle

Selon un article du Wall Street Journal, Elon Musk vient de lancer une nouvelle entreprise, Neuralink Corp., qui travaillera sur une façon de fusionner le cerveau humain avec les ordinateurs à travers la technologie de "lacet neuronal" – un corridor entre le cerveau et une intelligence numérique. L’entreprise développera des technologies qui serviront essentiellement de "couche" supplémentaire d’intelligence artificielle dans le cerveau humain.

Elon Musk, chef de guerre contre les robots ? 

Chez Elon Musk, le thème est récurrent. Il avait même détailler avec précision son plan pour nous sauver des robots dans un futur pas si lointain dans un long portrait de la version américaine de Vanity Fair.

On ne sait pas encore bien si Elon Musk engrangera un troisième titre de PDG avec Neuralink Corp. Le Wall Street Journal affirme qu’il pourrait "jouer un rôle de direction important", sans toutefois donner plus de détails. L’intéressé a commenté l'annonce sur Twitter.

"Vous en saurez plus sur Neuralink dans à peu près une semaine. C'est difficile de trouver du temps pour s'y consacrer, mais le risque existentiel est trop grand pour ne pas le faire."

La nouvelle qui veut qu’Elon Musk lance une nouvelle entreprise pour transformer le lacet neuronal pour de vrai n’est pas une grande surprise. Il avait déjà évoqué cette technologie et en avait donné les grandes lignes pendant une conférence en juin dernier.

Il avait alors expliqué que le lacet neuronal "fusionnerait effectivement de manière symbiotique avec une intelligence numérique", permettant aux hommes d’avoir une connexion avec une intelligence artificielle sans avoir recours à la chirurgie. Avant d’ajouter : "Si personne ne veut le faire, alors je dois le faire."

– Adapté par Chloé Rochereuil. Retrouvez la version originale sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.