Airbnb se lance sérieusement à l'assaut du marché de l'Empire du Milieu. Et ne fait pas les choses à moitié.

La plateforme de location entre particuliers ne se contente pas de doubler ses investissements dans le pays ou de tripler le nombre de ses employés sur place : elle s’est également trouvée un nouveau nom.

VOIR AUSSI : À Cuba, les locations Airbnb sont désormais accessibles pour tous

Le nom de Airbnb en Chine devient "Aibiying" (爱彼迎), ce qui signifie "Accueillez chacun avec amour". La startup américaine a également annoncé mardi que son service "Trips" arriverait prochainement à Shangai. Trips est une composante d’Airbnb qui permet aux utilisateurs de trouver et réserver des visites locales et activités durant leurs vacances. Récemment, le service a été lancé dans plusieurs villes asiatiques comme Delhi, Singapour ou Bangkok.

Parmi les activités proposées à Shangai, pâte à modeler chinoise, cour de cuisine ou maquillage.

airbnb2.png
Airbnb

"La plupart des retours sur le projet ont été positifs pour le moment, et même certains de mes amis ont demandé s'ils pouvaient en profiter !", explique Vivian Wong à Mashable, une hôte Airbnb basée à Shangai, qui propose des cours de cuisine chinoise moderne. "Nous sommes des utilisateurs fréquents de Airbnb et… quand je ne peux pas partager mon logement, je cherche vraiment un moyen de partager mes connaissances sur Shangai avec des voyageurs", affirme-t-elle.

Vivan Wrong déclare néanmoins que les services Airbnb mettront un peu de temps à s’installer confortablement en Chine. "Les consommateurs Chinois restent de fervents supporters des hébergements traditionnels. Cependant, la jeune génération est plus connectée, plus bilingue, et plus réceptive à ce type de concept."

Un seul mot : Millennials

Sur le site Airbnb chinois, quelques 80 000 logements sont à disposition et ont hébergé près de 1,6 million d’invités. Plus de 8% des utilisateurs d'Airbnb en Chine sont âgés de moins de 35 ans – soit la proportion de millennials la plus jeune du service sur l’ensemble du globe. 

"Il y a une nouvelle génération de voyageurs chinois qui veulent voir le monde différemment"

"Il y a une nouvelle génération de voyageurs chinois qui veut voir le monde différemment", affirme Brian Chesky, CEO et co-fondateur de Airbnb, dans un communiqué. "Nous espérons que Airbiying et nos produits Trips seront en résonnance avec leurs envies." Pour régler les frais de location, la plateforme permet d’utiliser des moyens de paiement populaires en Chine, comme Alipay ou en s’enregistrant avec leurs identifiants WeChat.

On ne se demande plus pourquoi Airbnb essaie avec tant de moyens de s’implanter en Chine : face à cet immense marché, les concurrents sont nombreux et déjà bien installés. Zhu Bai Jia, une startup basée à Shenzhen, offre non seulement des locations courte-durée mais aide les locataires à planifier entièrement leur voyage, avec des hôtes qui jouent les guides ponctuels. "Quand Airbnb a lancé Trips l’année dernière, on a bien rigolé", affirme le porte-parole de Zhu Bai Jia, selon le site de news SCMP. "La blague, dans notre secteur, c’est : 'La Chine avait l’habitude de copier la Silicon Valley, mais maintenant c’est la Silicon Valley qui copie la Chine'."

– Adapté par Benjamin Bruel. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.