Où se trouve la capitale mondiale de la voiture autonome ? Pour le moment nulle part, mais peut-être bientôt en Floride.

On aura désormais bientôt une nouvelle bonne raison d’aller à Orlando, en Floride (la première étant ses parcs d’attraction, bien sûr). La ville a pour ambition de devenir la capitale mondiale de la voiture autonome, en transformant ses routes en véritables pistes expérimentales, nous rapporte Quartz, lundi 20 mars.

VOIR AUSSI : Les voitures autonomes d'Uber ont transporté leurs premiers clients en Arizona

Aucun calendrier précis n’a été fixé pour le moment, mais plusieurs raisons nous poussent à croire que la Floride gagnera son pari : alors qu’une série de lois très favorables aux véhicules autonomes a été votée par l’État péninsulaire, ce dernier vient aussi d’entrer dans la liste des 10 terrains d’essai nationaux de la technologie dressée par le ministère des Transports américain.

On apprend dans un communiqué que le déploiement de ce programme-test devrait débuter au sein du parc EPCOT de Disney World, construit dans les années 1980 pour incarner "un prototype de la ville du futur". L’aménagement d’un espace de démonstration consacré aux voitures autonomes devrait incontestablement donner un petit coup de frais à ce parc quelque peu vieillissant.

Le déploiement de ce programme-test devrait débuter au sein du parc EPCOT de Disney World

Pour ce qui est des tests sur de véritables routes, ils se dérouleront au Kennedy Space Center de la NASA ainsi qu’à SunTrax, une autre piste d’essai d’un peu moins de 4 kilomètres située à une heure d’Orlando. Dans un second temps, la ville d’Orlando prévoit aussi de mettre en circulation des véhicules de transport urbains autonomes et d’ouvrir les voies de bus à ces véhicules.

Les voitures autonomes n'inspirent pas encore confiance

Mais Orlando ne sera pas la première grande aire urbaine américaine à afficher ses ambitions en la matière : pas moins de 16 États ont fini par adopter des lois facilitant la mise en service de véhicules autonomes sur leur réseau routier, contre seulement 6 en 2012. Il n’est pourtant pas certain que les habitants de Floride accueillent l’expérience aussi positivement que les autorités locales, les routes de cet État ultra-touristique étant particulièrement fréquentées.

Selon un sondage réalisé par l’American Automobile Association, si les conducteurs américains sont plutôt favorables à l'intégration de technologies de conduite semi-autonome dans leur véhicules, 78 % d'entre eux se disent "effrayés" à l'idée de rouler dans un véhicule intelligent. Mais ils devront probablement s'y faire : dans moins de 20 ans, plus de 21 millions de voiture autonomes devraient rouler dans le monde.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.