L’introduction en Bourse de Snap, la maison-mère de l'application de messages éphémères Snapchat, a permis à l'école privée catholique Saint Francis High School de s'asseoir sur un trésor d’actions, qui vaut des dizaines de millions de dollars.

Et Dieu te le rendra ? En l’occurrence, c’est plutôt l’appli phénomène pour ados, Snapchat, qui a largement "rendu" la monnaie de sa pièce à une école privée catholique de la Silicon Valley. Elle a enrichi la Saint Françis High School de 24 millions de dollars.

VOIR AUSSI : Snapchat doit encore faire ses preuves malgré sa spectaculaire entrée en bourse

Cette manne financière provient d’un investissement de 15 000 dollars dans Snapchat réalisé par l’établissement en 2012 et qui a fait de nombreux petits lors de l’introduction en Bourse, jeudi 3 mars, de Snap, la société qui a créé Snapchat. "Un parent d’élève, l’investisseur Barry Egger, avait été intrigué en 2012 par une application qui avait séduit ses deux enfants, et m’avait proposé de participer à une levée de fonds", explique Simon Chiu, le directeur de l’école, dans une lettre adressée aux parents.

Cette mise de départ a permis à la Saint Françis High School d’obtenir 2,1 millions d’actions Snap. Lors des premiers pas à Wall Street de la star tech du moment, l’école a décidé de vendre deux tiers de ces actions au prix unitaire de 17 dollars. Il reste à l’établissement environ 700 000 actions qui pourraient rapporter bien plus encore. Snap a, en effet, le vent en poupe en Bourse et la valeur de l’action a grimpé de 44 % en une journée.

"Mixité sociale"

"L’impact de ce retour sur investissement ne peut pas encore été totalement mesuré, mais l’argent va nous aider à atteindre les objectifs de notre plan stratégique", a expliqué Simon Chiu tout en précisant que les 24 millions de dollars ne permettront pas de réaliser tous les projets à la fois. Le responsable d’établissement a souligné que sa priorité était de "rendre l’école plus accessible à notre communauté". Les écoles privées ne sont pas données dans la Silicon Valley, considérée comme le poumon technologique des États-Unis où se trouvent les ingénieurs les mieux payés du pays, et l’inscription au lycée catholique Saint Françis coûte 17 000 dollars. Une partie de l’argent va ainsi probablement servir à créer des bourses pour améliorer la mixité sociale.

La cagnotte Snapchat est certes d’une ampleur sans précédent pour l’établissement, mais cette école n’en est pas à son premier investissement dans une start-up. La Saint Françis High School a établi en 1990 un fond spécifique destiné à parier une partie des contributions des parents d’élèves sur des jeunes pousses de la Silicon Valley. En 1996, un investissement de 25 000 dollars dans une entreprise appelée Advanced Fiber a rapporté plus de deux millions dollars, rappelle l’école sur son site Internet.

– Article initialement publié sur le site de France 24.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.