Alors que son prédécesseur, le G5, fut un échec commercial relatif, le G6 semble avoir été pensé pour faire table rase du passé. Avec son atypique écran 18:9 Full Vision, il a tout pour séduire les consommateurs d'image, à regarder ou à capturer.

Cette année peut-être plus qu’une autre, l’enjeu est de taille pour LG : après le loupé du G5, qui n’a pas su convaincre son public, la marque sud-coréenne doit frapper fort. Et elle compte bien sur le G6 et son très grand écran pour le faire.

VOIR AUSSI : Les P10 et P10 Plus de Huawei, le culte des couleurs... et de la rondeur

Présenté cette semaine au Mobile World Congress de Barcelone, ce smartphone à l’écran de 5,7 pouces aux bords arrondis et à la résolution Quad HD (2 880 x 1 440) en jette franchement et s’impose du même coup comme l’une des réussites de cette édition 2017.

Son écran justement, Full Vision 18:9 et dont la résolution en fait un appareil VR ready – compatible Daydream qui plus est. Doté de la norme Dolby Vision HDR, il offre donc un meilleur contraste et, par extension, des couleurs plus vives et lumineuses lors du visionnage des vidéos HDR. Encore faut-il avoir régulièrement l’occasion d’en regarder sur smartphone, mais ce type de format ne pourra que se démocratiser dans les mois à venir. Détail appréciable, il est également capable de faire du split screen, autrement dit d'afficher deux applications côte à côte. 

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f3951582ffb546427-6574-4143-ad50-61a98e92266f.jpg
Lili Sams/Mashable

Pas de prise de risque, et ça paye

Le fait qu’LG se soit délesté des contraintes de la conception modulaire (qui faisait la spécificité du L5) semble aussi lui réussir : avec son corps en aluminium et en verre revêtu de Gorilla Glass pour éviter les traces que laissent nos petits doigts gras, son dos bombé et ses angles courbes, le G6 est un appareil plutôt élégant, qui sera disponible dans plusieurs coloris – argent, noir et blanc. Compte tenu de la taille de l'appareil et de son aspect brillant, on éviterait toutefois d'opter pour l'argenté, un brin clinquant.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f3951602f588ba284-6655-4521-8d86-f4fe33e1ed07.jpg
Lili Sams/Mashable

Pour ce qui est de ses capacités photographiques, LG semble avoir fait fort, même si notre confrère Stan Schroeder, chargé des prises en main au MBW, ne note pas de grandes innovations par rapport au modèle précédent. Sur la façade, on retrouve un capteur grand angle 5 mégapixels, tandis qu’un double-capteur de 13 mégapixel (chacun) équipe la face arrière.

Côté spécificités, la bête embarque un processeur Snapdragon 821, l’avant-dernière génération de puces Qualcomm, 4 Go de RAM, 32 Go de mémoire de stockage (extensible par MicroSD) et une batterie 3300 mAh compatible charge rapide. Si ce G6 n’est pas équipé d’un Snapdragon 835, SoC dernier cri, c’est uniquement parce que le temps aurait manqué, nous a-t-on confié au salon. 

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f3954512fdc9105ac-f448-4e64-8586-4d359f0d57f5.jpg
Lili Sams/Mashable

À noter que le téléphone disposera d'une recharge sans fil, mais que cette dernière ne sera seulement disponible qu'aux États-Unis. Même exception géographique pour ce qui est de la puce Quad-DAC pour un son haute-définition : celle-ci sera réservé aux marchés asiatiques.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.