Il comptait parmi les smartphones les plus attendus du salon : le P10 de Huawei a fait son défilé au MWC 2017. Car avec des partenaires comme Pantone, Leica et même Vogue, l'engin a des allures d'accessoire de mode.

Tiens, un iPhone 7 ? Non, le P10 de Huawei, qui, s’il s’inspire largement dans son design du dernier modèle d’Apple disponible sur le marché, semblerait avoir trouvé sa propre recette gagnante. À vrai dire, le constructeur chinois a tout intérêt à ne pas se tromper de cheval, s’il veut atteindre l’ambitieux objectif énoncé lors de sa conférence au Mobile World Congress, dimanche 26 février à Barcelone : devenir le numéro 1 mondial du smartphone. Aujourd’hui, il se place au 3e rang.

VOIR AUSSI : Quels sont les smartphones les plus attendus du Mobile World Congress 2017 ?

Que dire, donc, de son nouveau vaisseau amiral, le P10, successeur du P9 qui se décline également dans une version XL, le P10 Plus ?

Un capteur d'empreinte ultrasons

Le changement le plus notable par rapport à sa version précédente est incontestablement le capteur d’empreinte digitale à l’avant, délicate surface de verre qui répond au toucher par une légère vibration.

Un choix qui va à l’encontre de la tendance du moment, qui consiste à faire totalement disparaître ce bouton

Comme sur l’iPhone 7, celle-ci n’est ni tout à fait un bouton, ni une surface complètement lisse et fixe. Étonnamment, Huawei aura donc choisi d’aller à l’encontre de la tendance du moment, qui consiste à faire totalement disparaître ce bouton physique pour ne laisser place qu'à un emplacement tactile. 

Au-delà de ce capteur, peu de grands changements sont finalement à noter par rapport au P9. Exception faite d’un panel de couleurs plus complet, élaboré en partenariat avec Pantone (on retrouvera notamment l’appareil dans une version vert olive ou dans une variante de bleu). À noter que la face arrière de ce P10 semble moins salissante que celle du P9, grâce à un rendu mate et légèrement rugueux au toucher – parfait pour une meilleure prise en main.

Au niveau des spécificités, on retrouve sous le capot, pour la version standard comme pour le modèle Plus, le dernier processeur maison Huawei, le Kirin 960, 4 Go de RAM et 64 Go de stockage. Le P10 est doté d’un écran 5,2 pouces Full HD tandis que celui du P10 Plus passe à 5,5 2K.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f3955152fe9e81ea2-34b1-40ca-a422-9148e54ef756.jpg

Côté capteur, celui-ci se veut double et identique à celui du Mate 9 sur le P10, un poil plus performant sur le P10 Plus. Les lentilles, elles, sont toujours siglées Leica (on ne change pas une équipe qui gagne). Enfin, l’objectif frontal totalise 8 mégapixels.

On retrouve une batterie de 3200 mAh sur le P10 et une de 3750 mAh sur le Plus, qui toutes deux supportent la charge rapide (après 30 minutes de charge, le P10 serait capable de tenir la journée). Pour ce qui est de l’aspect logiciel, les deux modèles sont livrés avec Android 7.0 et sa surcouche EMUI 5.1 qui apporte, ça et là, quelques améliorations : un meilleure utilisation de la RAM disponible, notamment, ainsi qu’une réponse d’écran plus rapide. On y retrouve aussi un assistant-photos à la manière de Google Photos, qui nous permet, entres autres, de mieux organiser notre pellicule.

On devrait retrouver les P10 et P10 Plus sur le marché européen dès le début du printemps aux prix de départ respectifs de 649 et 699 euros.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f3955072fee3fd610-8fbe-40c5-b9cb-dc3eaffc40c8.jpg
Stan Shroeder, envoyé spécial à Barcelone pour Mashable, a pu prendre en main le P10.
Stan Shroeder/Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.