En utilisant l’impression en 3D, des chercheurs américains ont élaboré des modèles d’organes sexuels à destination des écoles pour permettre aux adolescents aveugles d’appréhender la sexualité d’une manière inédite et utile.

Des activistes et des chercheurs de l’ONG spécialisée en tech Benetech ont collaboré à la création de 18 modèles 3D d’organes sexuels à des états d’excitation différents. Objectif : permettre aux étudiants aveugles de suivre des leçons d’éducation sexuelle en "ressentant"  par le toucher les organes en questions.

VOIR AUSSI : Un jeu tactile propose de démystifier le plaisir féminin

Une révolution pour les non-voyants dont l’apprentissage et la prévention autour des enjeux de la sexualité se limitent pour l’heure à de simples instructions verbales.

Faciliter l’éducation sexuelle des aveugles

En classe, les cours d’éducation sexuelle reposent généralement sur des vidéos ou des illustrations. C’est à partir de cette observation que les chercheurs ont nourri leur projet : "L’approche actuelle est inutile pour les aveugles incapables de voir les images et les vidéos", explique à Mashable Gaylen Kappermann, professeur à l’université de Northern Illinois qui a participé au projet.

Les chiffres le prouvent : d’après une étude américaine menée en 2014, 61% des adultes aveugles ou malvoyants affirment que leur handicap a eu un impact négatif sur leur éducation sexuelle.

penis.jpg
COURTESY OF BENETECH

"Les organes sexuels en 3D sont les seules modèles pouvant faire sens pour un aveugle", affirme Gaylen Kappermann. "Certains pensent à tort que des images en 2D suffisent à permettre aux aveugles de généraliser l’information. Mais cette approche n’est en aucune manière efficace pour les aveugles."

Un outil pédagogique pour les enseigants

Si les modèles de pénis et vagins en 3D permettent de briser les barrières de l’éducation sexuelle pour les non-voyants, ils peuvent également s’avérer utiles pour les enfants présentant une vue normale.

"61% des aveugles affirment que leur handicap a eu un impact négatif sur leur éducation sexuelle"

Car sur le long-terme, les équipes de Benetech espèrent pouvoir fournir des fichiers open source prêts à l’impression à l’adresse des enseignants. Il reviendrait ensuite aux écoles de financer le matériel et les imprimantes 3D nécessaires. L’achat d’une imprimante 3D par une circonscription scolaire servirait d’investissement rentable et permettrait aux écoles des environs de produire leurs propres matériaux pour les cours d’éducation sexuelle, plaident les chercheurs.

Mais dans un premier temps, Benetech envisage de fournir des modèles déjà imprimés en 3D aux écoles intéressées ne disposant pas d’imprimante.

imprimante.jpg
COURTESY OF LIGHTHOUSE FOR THE BLIND

Pour l’instant, les premiers prototypes exclusivement financés par les fonds privés de l’ONG ont déjà été testés par des étudiants aveugles au sein de l'université de Northern Illinois. Dans le cadre d’une seconde phase pilote, les modèles d’organes 3D seront transmis à des collèges et lycées des États-Unis.

Dès la fin de l’année, les chercheurs espèrent avoir les retours des élèves et des enseignants sur leurs outils. "Nous espérons que des modèles seront des outils pédagogiques efficaces pour permettre aux enseignants de communiquer sur la sexualité d’une manière qui soit utile pour les étudiants aveugles ou malvoyants", affirme Lisa Wadors Verne, directrice des programmes d’éducation et des partenariats pour Benetech.

– Adapté par Majda Abdellah. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.