Une intelligence artificielle entraînée par des chercheurs de l’université de Stanford aux États-Unis serait capable d’identifier certaines maladies de la peau à partir d’une simple photo de lésion cutanée.

L’incursion d’une intelligence artificielle dans le domaine de la santé n’est pas une première.

L’IA Watson, développée par IBM, a déjà fait ses preuves dans plusieurs cliniques américaines, en accélérant les analyses ADN et proposant des traitements adaptés contre le cancer. En France, les médecins de l’hopitâl Necker se servent de l’AI créée par la start-up Khresterion pour améliorer le suivi des patients atteints d’insuffisance rénale chronique.

VOIR AUSSI : De l’intelligence artificielle au transhumanisme : jusqu’où ira-t-on ?

Aujourd’hui, le domaine de la dermatologie pourrait lui aussi bénéficier d’un coup de pouce d’un algorithme super-puissant. Dans une étude menée par les chercheurs Andre Esteva et Brett Kuprel de l’université de Stanford, et publiée dans la revue Nature, on apprend l’existence d’une intelligence artificielle capable de reconnaître un cancer de la peau en un coup d’œil.

Des diagnostics aussi justes que ceux des médecins

Les chercheurs ont fait ingurgité à un algorithme de reconnaissance d’images de Google déjà existant près de 129 000 photos de lésions cutanées, associées à environ 2 000 maladies de peau différentes. Au fil de l’expérience, la machine a notamment réussi à discerner les mélanomes malins de ceux bénins. Et de déterminer exactement les mêmes diagnostics que ceux de 21 dermatologues diplômés sur les mêmes cas.

"Nous avons réalisé qu'il était possible, non pas juste de faire quelque chose bien, mais de le faire aussi bien qu'un dermatologue humain", confie Sebastian Thrun, professeur associé du laboratoire d'intelligence artificielle de Stanford, sur le site de l'université.

Bientôt une appli sur smartphone ?

Face à ces résultats encourageants, les chercheurs de l’université de Stanford aimeraient désormais voir leur algorithme utilisé via une application pour smartphone. Ainsi n’importe qui pourrait prendre une photo d’une lésion cutanée avec son téléphone et obtenir un premier diagnostic immédiat, indiquant s’il est urgent ou non d’aller consulter un professionnel.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.