Le 7 mai 2016, un accident impliquant une Tesla dotée du système de pilotage semi-autonome Autopilot a causé la mort du conducteur. L'entreprise, sous le coup d'une enquête, a été exemptée de toute responsabilité par les autorités américaines.

L'an dernier, l'Autopilot de Tesla a vécu son premier drame : un homme a été tué alors qu'il utilisait le programme de conduite semi-autonome. La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a maintenant fini son enquête sur l'incident, et conclu que Tesla n'était pas en tort.

VOIR AUSSI : Regardez comment l'Autopilot d'une Tesla a prédit un accident de la route

Joshua Brown, par ailleurs grand fan de Tesla qui prétendait que le système de conduite autonome (lien) lui avait déjà sauvé la vie, est mort quand sa voiture Model S est passée sous les roues d'un semi-remorque le 7 mai 2016. On a ensuite appris qu'il roulait trop vite au moment de l'accident.

L'accident a provoqué une enquête de la NHTSA, ainsi que des demandes de la part de groupes comme Consumer Reports – ou du gouvernement allemand – demandant à Tesla de renommer le programme et de le désactiver pour éviter tout nouvel accident.

Une autonomie partielle qui exempte Tesla

Même si le nom peut sous-entendre une autonomie complète, l'Autopilot ne garantit pas une conduite entièrement automatique. Mais le conducteur était en train de regarder un film "Harry Potter" sur un lecteur DVD portable quand l'accident s'est produit, ce qui a pu le distraire au moment fatal.

Aujourd'hui, la NHTSA a tenu une conférence de presse relative à cet accident. Bryan Thomas, le directeur de la communication, a annoncé que la NHTSA avait fini l'évaluation préliminaire de l'incident, concluant que Tesla n'était pas en tort. L'Administration a évalué l'utilisation totale du système autonome et conclu qu'"un possible défaut lié à la sécurité n'est pas nécessaire."

Elon Musk a immédiatement partagé l'information sur Twitter.

Cette annonce clôt un épisode dramatique sur l'Autopilot, que Tesla a sûrement hâte de laisser derrière lui. Qu'il s'agisse du dernier chapitre pour les systèmes de conduite autonome, c'est une autre histoire...

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

 

Bonus : Un tableau de bord transparent et connecté pour ne plus quitter la route des yeux