Mardi 17 janvier, le patron de Free et de l'école du numérique "42" Xavier Niel, la COO de Facebook Sheryl Sandberg, la maire de Paris Anne Hidalgo et la directrice de la Station F Roxanne Varza présentaient le plus grand incubateur du monde.

C'est un ancien bâtiment ferroviaire datant des années 1920 ; mais depuis 2006, il n'abrite plus les communications de la gare d'Austerlitz. Logée dans le 13e arrondissement, à la lisière du 12e, l'ancienne halle Freyssinet va accueillir "le plus grand incubateur du monde" au 55 boulevard Vincent Auriol.

VOIR AUSSI : 5 conseils d'expert pour éviter le burn-out quand on lance sa start-up

Voilà les termes en lesquels Xavier Niel parle déjà de la Station F, nouvel écrin de start-up s'étalant sur 34 000 mètres carrés et dont les murs de béton armé sont encore le théâtre quelques derniers travaux de réhabilitation.

En attendant son ouverture officielle en avril 2017, la Station F a ouvert ses portes aux journalistes, mardi 17 janvier. Mashable FR s'est rendu à la conférence de presse, qui s'est avérée être davantage un exercice de représentation que l'occasion de grosses annonces.

Facebook va s'intéresser aux start-up travaillant dans la data

"En France, l'écosystème tech est incroyable", s'est réjouit Sheryl Sandberg, directrice des opérations de Facebook. "Paris est devenue la plus grande capitale de l'innovation", a lancé la maire de Paris Anne Hidalgo, avec le même enthousiasme.

VOIR AUSSI : Avec Donald Trump président, le monde de la tech "va avoir des problèmes"

Facebook a profité de l'événement pour préciser que son incubateur intitulé "Start-up Garage" s'adressera en priorité aux start-up "contribuant à l’économie de la donnée". Sous cette formule, c'est une dizaine de jeunes entrepreneurs qui devraient être accompagnés pour une durée de six mois. Quelque part sous les voûtes de béton précontraint formant les trois nefs de la halle, la société américaine lancera également un pôle de recherche et développement en intelligence artificielle.

Les clés de cette future pépinière géante ont été remis à Roxanne Varza, nommée directrice du temple de l'accélération des start-up, à seulement 31 ans. Un nom que plus personne n'ignore dans les milieux de l'innovation et du numérique tant la jeune Américaine installée à Paris a su se faire remarquer avec ses différentes collaborations (Tech Crunch, Microsoft, etc) ou encore le réseau Girls in Tech (qu'elle a cofondé).

Un véritable lieu de vie pour les jeunes entrepreneurs

Au total, 1 000 start-up devraient s'installer bientôt dans la Station F, soit via une location de bureau flottant dans la halle, soit en faisant partie d'un programme emmené par une grande entreprise chapotant ces jeunes pousses. On ne connaît pas encore l'étendue de ces programmes, mais il existe déjà celui de la Station F elle-même, ainsi que deux autres, menés par Vente Privée et par HEC.

Dans un open space traversé par la lumière du jour, 3 000 postes de travail seront proposés, en plus d'un restaurant ouvert 24h/24, un bureau de poste, un café, des espaces évenementiels, des salles de réunions pour accueillir des interlocuteurs extérieurs, des douches et un atelier dédié aux technologies de pointe (atelier de prototypage avec imprimantes 3D en accès libre, générateur de vortex, etc).

La Station F veut proposer "tout ce dont une start-up a besoin, réuni au même endroit", peut-on lire sur son site Internet.

Un effet Bilbao ?

À l'étranger, on parle déjà de la Station F comme d'un incroyable projet, ambitieux et novateur. "Paris va avoir le plus gros campus de start-up au monde", commente par exemple Tech Crunch. "C'est la première fois que Facebook prend part à un projet physique", fait remarquer Wired.

Il faut aussi noter que Xavier Niel a souhaité offrir à la Station F une envergure internationale en attirant des entrepreneurs du monde entier ; aussi, l'incubateur devrait également être relié, à terme, à des logements situés à Ivry-sur-Seine pouvant accueillir jusqu'à 600 personnes.

"La Halle Freyssinet rénovée sera désenclavée, insérée dans son quartier et dans la ville par la transformation profonde de ses abords. Outre le parvis au nord et le jardin étagé au sud, deux nouvelles rues latérales où le piéton et le végétal prédomineront seront réalisées", promet sur son site Internet le cabinet d'architecture "Wilmotte & Associés", en charge du projet. "Ces rues seront bordées par une série de boutiques et commerces qui permettront d’attirer les habitants du quartier, favorisant ainsi les échanges avec les jeunes pousses qui coloniseront continument l’espace de la Halle Freyssinet", peut-on également lire.

– Vous avez jusqu'au 5 février 2017 pour candidater et peut-être faire partie des 1 000 start-up sélectionnées.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.