Malgré son énorme (mais bref) succès dans la majorité des pays du monde, "Pokémon Go" ne passera pas les portes de la Chine : le pays refuse que le jeu y soit autorisé pour des questions de sécurité.

Le pays le plus peuplé du monde n'aura pas droit à "Pokémon Go".

VOIR AUSSI : La Chine veut interdire le recours aux électrochocs dans les camps de désintoxication à Internet

Apparemment, la Chine trouve le jeu trop dangereux et s'inquiète pour la sécurité de ses citoyens, selon Reuters.

L'administration étatique de la presse, de la publication, de la radio du film et de la télévision a donné plusieurs raisons à cette interdiction, notamment son "haut degré de responsabilité en matière de sécurité nationale et de sécurité des personnes et de leurs biens" ainsi qu'une "menace pour la sécurité des informations géographiques, et une menace pour le transport et la sécurité personnelle des consommateurs."

En d'autres termes, la Chine pense que ses citoyens ne sont pas assez responsables pour jouer à "Pokémon Go". Parce qu'ils pourraient tomber d'une falaise, foncer en voiture dans le mur d'une école ou dans un véhicule de policedébarquer comme un fou dans un parc juste pour attraper un Pokémon... Non, vraiment, on ne peut pas faire confiance au peuple chinois.

"Pokémon Go" n'est pas le seul jeu interdit en Chine

La Chine ne veut pas non plus que les gens se mettent à se balader et à explorer des lieux qui sont interdits au public. Comme – par exemple hein – des zones militaires.

La Chine n'est pas le premier pays à interdire "Pokémon Go". C'est l'Iran qui a ouvert le bal et interdit le jeu en réalité augmentée en août 2016. En Chine, "Pokémon Go" n'est pas non plus le seul jeu à subir une interdiction. Des jeux similaires, avec un fonctionnement basé sur la réalité augmentée et la localisation du joueur, seront l'objet d'une interdiction.

Même s'il semble que Niantic perd là une belle opportunité, l'entreprise à l'origine du jeu n'avait probablement jamais misé sur le marché en Chine : "Pokémon Go" se base sur les données géographiques de Google Maps, qui est bloqué dans ce pays.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.