Des hackers russes ont mis en ligne un tuto expliquant comment hacker la mini console Nintendo pour étendre son catalogue de jeux. Si le piratage est relativement facile, il peut aussi endommager la console et la rendre inutilisable.

Les propriétaires de la console Nintendo NES Classic Mini, déjà lassés par les 30 jeux pré-installés, peuvent y ajouter de nouveaux jeux. Dit comme ça, l'idée semble cool. Sauf qu'elle implique de hacker la mini console et donc de courir le risque de la bricker.

VOIR AUSSI : On vous dit tout sur la Switch, la nouvelle console de Nintendo attendue pour mars

Un internaute russe visiblement instatisfait par le catalogue limité proposé par la NES est parvenu à la hacker ce week-end. Celui qui se surnomme Madmonkey sur la Toile a ainsi téléchargé une soixantaine de fichiers de jeux roms. Néanmoins, la quantité de jeux supportée par la console reste indéfinie, et un joueur affirme avoir vu s'afficher sur l'écran de la console plusieurs messages d'erreurs après avoir téléchargé de nombreux jeux.

Une fois les instructions du hack mises en ligne sur YouTube, les propriétaires de la NES Classic Mini se sont donc tous mis dans l'idée de pirater leur appareil pour y intégrer des jeux qui n'avaient à l'origine pas vocation à figurer sur la mini-console de Nintendo. "Battletotals", "Metal Gear" ou l'intégralité de la série "Mega Man" et pleins d'autres se retrouvent ainsi sur les NES Classic des apprentis hackers.

De possibles virus ?

Même si l'idée de hacker sa console pour pouvoir disposer de plusieurs jeux s'avère clairement enthousiasmante, gardons en tête un risque majeur : la précieuse mini NES peut en ressortir très abîmée. Certes, le processus est simple et implique de déplacer et télécharger des fichiers d'un PC vers la console, mais si un détail plante, c'est toute la console qui finit ruinée.

Sur le plan juridique, il existe des cas précis dans lesquels l'émulation est légale – principalement si vous achetez la version du jeu concernée pour ensuite créer un backup – mais il est interdit de télécharger tout fichier illégalement hébérgé sur Internet.

Par ailleurs, sur Reddit, plusieurs utilisateurs ayant hacké leur console NES rapportent avoir trouvé des fichiers infestés de virus probablement en provenance de l'outil hakchi2 utilisé pour télécharger les ROMs. Un internaute affirme de son côté sur Reddit qu'il ne s'agit que de virus informatiques bénins.

Si agrandir votre catalogue de jeux sur NES a l'air plutôt fun, cela entraîne des risques légaux, éthiques et technologiques. On vous aura prévenus.

– Adapté par Majda Abdellah. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.