Faraday Future a choisi le CES 2017, à Las Vegas, pour présenter sa voiture autonome que tout le monde attendait depuis longtemps : la FF 91. Reste à savoir si elle pourra détrôner les modèles de Tesla.

La FF 91 de Faraday Future, une voiture entièrement électrique et autonome, a eu droit à une présentation à la hauteur de l'excitation et de l'émerveillement du public ces 12 derniers mois.

VOIR AUSSI : Regardez comment l'Autopilot d'une Tesla a prédit un accident de la route

Cette nouvelle voiture devrait offrir un répit bienvenu vis-à-vis des récents problèmes financiers de la marque, au point qu'on avait un moment douté de sa capacité à venir concurrencer Tesla.

Une chose est sûre maintenant : Faraday Future a construit au moins un modèle de cette voiture du futur, la FF 91, et l'a présenté au CES le mardi 3 janvier.

faraday_future_01.jpg
L'avant de la voiture. C'est là que se trouve le capteur laser 3D, sur le capot.
LANCE ULANOFF/MASHABLE
faraday_future_02.jpg
Le design lisse de la fF 91 offre une efficacité aérodynamique impressionnante.
LANCE ULANOFF/MASHABLE

Avec la FF 91, c'en est fini des courbes sauvages et peu pratiques. Cette nouvelle voiture est une berline lisse, toute en longueur, et qui ne prétend plus révolutionner le monde de l'automobile. Mais les signes d'un concept automobile presque venu d'un autre monde sont toujours là.

faraday_future_03.jpg
La foule observe la nouvelle FF 91.
LANCE ULANOFF/MASHABLE

Comme Nick Sampson, vice-président de la recherche et du développement pour Faraday Future, l'a fait remarquer, l'entreprise ne s'arrêtera pas à ce modèle FF 91, et entend bien perturber l'industrie automobile traditionnelle ainsi que les entreprises qui se lancent dans la course à la voiture du futur.

Démonstration en direct

Au CES, Faraday Future n'a pas juste parlé de la FF 91 et de ses capacités : elle les a montrées au public.

D'abord, un live depuis le parking nous a permis d'apercevoir la FF 91. Un chauffeur en est sorti, a appuyé sur un bouton, et la voiture s'est mise à la recherche d'une place de parking libre, et s'y est garée tout en douceur... et toute seule.

Quoique nous pensions de Faraday Future auparavant, nous étions déjà tous conquis à ce moment-là.

Pointe de vitesse

Faraday Future a un premier objectif pour le moment : battre Tesla à son propre jeu avec la FF 91.

faraday_future_04.jpg
Les roues de la FF 91 changent de forme pendant la conduite.
LANCE ULANOFF/MASHABLE
faraday_future_05.jpg
L'arrière de la FF 91 vibre calmement, mais quand on s'approche on peut entendre la climatisation tourner.
LANCE ULANOFF/MASHABLE

Après avoir montré une courte vidéo de la FF 91 dépassant un certain nombre de standards (pour une voiture électrique) sur une piste de course, Faraday Future a tenu à nous montrer en vrai les prouesses de son bébé en matière de vitesse (1 050 chevaux apparemment).

Plusieurs voitures sont passées de 0 à 100 km/h sous nos yeux. La FF 91 est passée en dernier : elle est certes rapide, mais sans radar, difficile de savoir exactement sa vitesse. L'entreprise a finalement révélé que la FF 91 était passée de 0 à 100 km/h en 2,39 secondes, faisant d'elle la voiture électrique la plus rapide au monde.

Oui, plus rapide que les voitures Tesla, qui n'atteignent les 100 km/h qu'en 2,8 secondes.

Coureur de fond

La FF 91 promet aussi une endurance de 608 kilomètres en une seule recharge, grâce à sa batterie de 130 kilowatts par heure. La Tesla Model S n'atteint approximativement que les 506 kilomètres.

De l'intérieur jusqu'aux jantes, qui s'ajustent durant la conduite, la FF 91 n'est pas une voiture classique. L'intérieur spacieux (4,3 m3) dispose d'un grand écran flottant entre le siège passager et le conducteur, et un volant qui ressemble à un accessoire tout droit sorti du film "I, Robot" de Will Smith. Chaque siège dispose de ses manettes digitales, notamment pour le réglage de la température.

faraday_future_06.jpg
La première FF 91 que nous avons vu, qui a poussé de 0 à 100 km/h devant nous, avait une peinture un peu spéciale.
LANCE ULANOFF/MASHABLE

Chaque propriétaire de FF 91 pourra personnaliser sa voiture et sa conduite. Une intelligence artificielle et du machine learning permettront au véhicule d'apprendre et d'intégrer les habitudes de conduite de chacun, et d'adapter l'expérience en fonction au fur et à mesure.

La FF 91 sera aussi une des voitures les plus connectées sur la route. Elle dispose de multiples modems afin d'être en constante connexion et de fournir du Wi-Fi à l'intérieur de l'habitacle.

Super alerte

La voiture a pas moins de 30 capteurs à l'extérieur : 10 caméras, 13 capteurs de longue et courte portée, 12 capteurs ultra-soniques, et un capteur de télédétection par laser 3D – une première pour une voiture autonome. Elle peut conduire seule, et – comme nous l'avons vu – se garer ou venir vous récupérer et vous ouvrir la porte, toujours toute seule.

Tout s'est passé sans accroc mardi soir, sauf au moment où la FF 91 a refusé de se rendre au centre de la scène jusqu'à ce que les spots baissent en intensité, et qu'elle finisse par se mettre en mouvement.

Encore du chemin

Malgré cette impressionnante démonstration, il y a encore beaucoup à faire avant de pouvoir commercialiser la FF 91. Les premières livraisons sont prévues pour 2018.

Pour la recevoir, il faut s'inscrire sur le site de Faraday Future, et payer 5 000 $ juste pour espérer être choisi. Les 300 premières commandes auront droit à une édition limitée "Alliance Edition". Le prix de la FF 91 n'a pas été annoncé.

faraday_future_06.jpg
Faraday Future n'a pas voulu nous ouvrir la voiture, mais on pouvait voir la partie passager depuis l'extérieur.
LANCE ULANOFF/MASHABLE
faraday_08.jpg
Vous pouvez déchiffrer le logo de Faraday Future sur l'avant de la voiture.
LANCE ULANOFF/MASHABLE

Certains voient cette caution (remboursable) de 5 000 $ comme une manière pour Faraday Future de financer l'achèvement de son usine à Las Vegas. Certains craignent qu'avec ce délai de 2 ans et demi, Faraday Future ne connaisse le même sort que Tesla et prenne beaucoup de retard sur son emploi du temps.

Certains restent sceptiques quant à la capacité de Faraday Future à survivre à ses problèmes financiers et à livrer avec succès la FF 91.

Mais l'entreprise avait un message pour les dubitatifs. À la fin de la présentation, Nick Sampson a déclaré au public : "Malgré nos détracteurs et malgré les sceptiques, nous continuerons."

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.