Une jeune designer a inventé un casque de vélo en papier, pliable et recyclable, pour que les cyclistes occasionnels puissent se protéger en toutes circonstances sans se ruiner pour autant.

Amateurs de Vélib, Vélo'v, V'Lille, VélôToulouse, et autres bicyclettes en libre-service, cette invention est faite pour vous : il existe un casque de vélo pas cher, peu encombrant, recyclable (car nous sommes tous écolos, n'est-ce pas ?)... en papier !

VOIR AUSSI : Au Japon, les smartphones sont waterproof depuis 2005

C'est la trouvaille géniale d'Isis Schiffer, une jeune New-Yorkaise récemment diplômée du Pratt Institute of Design à New York. Nous ne sommes pas les seuls à trouver ça brillant, car c'est elle et son EcoHelmet qui ont remporté le James Dyson Award, un prix récompensant l'innovation d'un jeune diplômé, en design généralement.

casque_4.jpg
Isis Schiffer et James Dyson, affublés du EcoHelmet. On ne peut plus fashion.
Dyson

Grâce à cette récompense, la jeune femme va recevoir 30 000 dollars pour développer son concept et le commercialiser.

Protéger les cyclistes occasionnels

À l'origine de tout ça, il y a l'inventrice, son amour du vélo, et ses voyages. "Quand je découvrais de nouvelles villes, je n'avais pas de casque avec moi et je ne voulais pas dépenser 30 dollars pour ça", explique-t-elle à la BBC.

Amatrice de vélos en libre-service, elle pense alors à un casque léger, pratique, peu cher, qu'elle pourrait avoir avec elle quand l'envie lui prend d'enfourcher un deux-roues. Pari réussi : l'EcoHelmet est en papier, pliable, recyclable, et coûte moins de 5 dollars.

casque.jpg
Capture d'écran YouTube/JamesDysonFoundation

Isis Schiffer n'a pas développé ce casque comme un objet qu'on garde longtemps, et c'est pour ça qu'il convient aux voyages, aux trajets occasionnels en ville pour des gens qui n'empruntent pas systématiquement un vélo pour se déplacer. Le casque se détériore avec le temps, et ne résiste qu'à un certain nombre de chocs. La version finale de l'objet disposera d'une languette visible qui tombera toute seule quand le casque sera hors d'usage.

Testé et approuvé

Sur le plan pratique, le casque est fait avec un papier gondolé (comme une ruche d'abeilles). En testant différents matériaux et formes, Isis Schiffer s'est rendue compte que cette structure alvéolée était "incroyablement efficace pour absorber les coups".

Elle a pu vérifier cette observation à la Imperial College of London, qui dispose d'une batterie de tests de résistance aux chocs. Isis Schiffer a pu soumettre son casque à toutes sortes d'essais et de coups. "C'est tellement solide, tous ceux qui ont eu le casque entre les mains ont été surpris par sa solidité !", raconte la créatrice.

casque_2.jpg
Effectivement, ça a l'air plutôt solide.
Capture d'écran YouTube/JamesDysonFoundation

Le casque est aussi recouvert d'un matériau qui le rend résistant à la pluie, du moins pour une durée de 3 à 4 heures.

Estomaquée d'avoir gagné, Isis Schiffer est ravie d'avoir reçu ce qu'elle appelle le "Graal" des prix de design, mais admet que le casque sera peut-être "difficile à vendre", et qu'il sera compliqué de convaincre le grand public.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.